Aziz Ndiaye sur la baisse du prix du sucre et de l’huile : « Si l’État nous rencontre dès mardi… »

Aziz Ndiaye sur la baisse du prix du sucre et de l’huile : « Si l’État nous rencontre dès mardi… »

Les importateurs ont une marge de manœuvre sur l’huile et le sucre. C’est une information donnée par Aziz Ndiaye, qui dit attendre le jour de la rencontre avec les autorités pour dévoiler comment faire pour baisser les prix de ces produits.

L’homme d’affaires a également révélé qu’il y a eu une rencontre avec l’État du Sénégal, qui leur a fait part de son souhait de diminuer les prix.

« Il y a des stratégies pour diminuer le prix de l’huile et du sucre. Si l’État nous rencontre dès mardi, la semaine suivante, les importateurs peuvent garantir que le prix de l’huile et du sucre pourra être baissé. »

18 COMMENTAIRES
  • Papino

    Lolou loy bax la deh mai je ne peux pas comprendre Sénégal amna sucre ak arachide Prkw exporté.pour le riz je peux comprendre

    • Mayali Jean Pierre

      C’est le SMIG qui doit être augmenté de 30% au moins

      • nandra

        tous les produits vont augmenter dans ce sens aussi même pire, il faut stabiliser le prix des ppn et du transport d’abord

    • Peter toch

      Pourquoi exporter ou importer.

  • Jules

    Le problème des prix des denrées alimentaires réside dans le fait que les commerçants veulent souvent augmenter leurs marges et font de la retention de stocks pour créer une penurie artificiel et c là où le 1er ministre doit mettre un bon tacle glissé.
    On a constaté aussi que la baisse des prix ne dure pas longtemps et on revient toujours à la case départ et c là où le ministre du commerce doit siffler pénalty.
    Les coquilles on s’excuse.

    • awocat

      Aucune coquille ! Texte bien écrit .😁

    • Aliou

      Le problème est solvable. Mais il faudrait s’affranchir des commerçants.

  • Jules

    Pénurie artificielle

  • Mohamed Ali

    Il y a deux problèmes auxquels le gouvernement doit veuiller:
    1-les commerçants peuvent baisser les prix pour bénéficier de la subvention ou la diminution des droits de douanes et impôts et dans quelques mois revenir aux prix actuels tout en continuant de bénéficier des avantages susmentionnés.

    2 – La contrebande qui est dangereuse et peut entraîner des pénuriesde ces denrées.

  • Baradolixumbeul

    aziz opportuniste, il cherche une place

    • Teixeira de Sá Nogueira

      Et Alors le Sénégal a besoin de tous ses talents ! Il est où le blème…Ce monsieur n’a pas besoin de se placer, arrêtez de penser Bizarrement . Comment voulez que l’Afrique avance dans le sens de la raison.

    • Teixeira de Sá Nogueira CA

      Ce monsieur Ndiaye, je pense a d’autres chats à fouetter…
      Vous connaissez le terme : chacun apporte une pierre à l’édifice… Voilà BDF &OS voudraient bien et l’Union fait la FORCE 🙂

  • Lamine Diop

    Faire revenir les Sonadis.

  • Cheikhou Dieye

    Nous sommes méchants entre nous même si l’état diminuer les denrées ils diront que notre stock n’est pas encore fini

  • MbayBabs

    Cultivez ce que nous consommons et consommons ce que nous cultivons : seul gage pour réduire les prix et en même temps développer le Sénégal et

    • Abdou

      Tout à fait !
      Malheureusement la majorité préfèrent les produits importés aux produits locaux, on le voit bien avec le riz et le surcre par exemple

  • Elhadji Mané

    Il faut que le gouvernement accepte de ressusciter la Caisse de péréquation et de stabilisation des prix qui exerçait ses fonctions au temps de Senghor et Diouf.

  • Idg

    Il fait mettre en place des magasin de référence choisir des commerçant patriotes et qui craignent Allah pour pratiquer des prix abordables et obliger les autres

Publiez un commentaire