Audience polémique : Les « pastéfiens » attaquent, D. Ngom assume et tente de justifier l’enveloppe…
PUBLICITÉ

Audience polémique : Les « pastéfiens » attaquent, D. Ngom assume et tente de justifier l’enveloppe…

On ne parle que de lui sur les réseaux sociaux. Djibril Ngom, du nom de l’ancien mandataire de la Coalition Yewwi Askan Wi à Matam et qui avait disparu avec leurs dossiers, refait surface. Mais cette fois-ci aux côtés du Président Macky Sall. D’où la colère de la classe politique dont l’opposition et même de certains membres de la Coalition présidentielle BBY. Les « pastéfiens », via leurs pages Facebook n’ont pas raté leur ancien collaborateur, même si ce dernier, qui assume sa transhumance, a tenté de se justifier.

Une image qui n’a pas manqué de créer la tollé. Des images qui parlent d’elles-mêmes. Il s’agit de Djibril Ngom, ancien mandataire de YAW aux côtés du chef de l’Etat, avec une enveloppe, selon les dires, remplie de billets à côté de lui.

« Il n’y a que 2 responsables de ce crime odieux…« 

Amadou Ba, cadre de Pastef n’a pas raté Djibril Ngom qui reconnait que ce dernier « a longtemps résisté aux sirènes de Farba Ngom« .

« Il disait avoir Pastef dans le sang ‘walay ndeyssane’. Mais voilà, quand c’est le Président de la République du Sénégal qui dispose d’un budget annuel de 8 milliards et qui bénit ta forfaiture et ta corruption, oui, tu as des circonstances atténuantes. Il n’y a que 2 responsables de ce crime odieux : Farba Ngom le rabatteur et Macky Sall le parrain. Néanmoins, YEWWI Askanwi déposera plainte contre Djibril Ngom et Farba Ngom pour corruption de mandataire. Macky et Bby attendront la proclamation des résultats à Matam pour recevoir la plainte de YAW« , souligne M. Ba.

Appât du gain…

Pour sa part, Bassirou Diomaye Faye regrette « la nouvelle prouesse du Parrain« . « L’appât du gain est le moteur de la traîtrise. L’autre aussi. Il vient de faire tomber son propre record Guiness de la petitesse. Quel ‘domu adama’ ! Quand on révélait qu’elle avait reçu la petite folle au Palais certains RAA ont vite fait de faire ce qu’un RAA sait faire de mieux: persister dans le déni. Vivre au Sénégal en 2021 est un vrai cauchemar« , a regretté le Président du MONCAP.

Djibril Ngom s’explique sur « l’enveloppe » et assume…

« Je vois circuler des images de moi et du Président Macky Sall. C’est moi qui ai demandé et insisté à le rencontrer par l’intermédiaire de notre responsable à Matam. Il l’a accepté et l’audience n’a pas duré plus de 15 mn, le Président était pressé. On a dit qu’il m’a donné de l’argent : c’est faux et j’y reviendrai. Cette enveloppe, je l’avais en entrant et je l’ai posé à côté de moi. Elle m’a été remis par notre responsable de Matam pour une activité politique dans notre localité« , s’est justifié l’ancien « pastéfien » et désormais apériste.

Il poursuit : « Pour ceux qui ont l’habitude de voir le PR, même si on doit vous remettre le transport c’est toujours à la fin et jamais en sa présence. On parle de maison et c’est faux aussi et archi faux. Le Président n’a rien signé pour moi. Brièvement , je lui ai  parlé de la situation politique de notre localité.  J’ai rejoins l’APR et je l’assume« .

18
PUBLICITÉ