Anna Sémou Faye: « Quand le président me choisissait, je n’étais pas la seule à pouvoir occuper le poste »

Anna Sémou Faye accueille avec de sérénité la décision de son limogeage. L’ancienne directrice de la police nationale, qui a reçu, selon le quotidien Enquête, des amis venus lui témoigner leur attachement après son éviction, n’a pas manqué de demander pardon à ses collaborateurs.

« J’ai un rythme de travail insoutenable. Mes collaborateurs sont les premiers à arriver au bureau et les derniers à rentrer chez eux. Ils ne l’ont pas fait pour ma tête, mais pour l’institution et la République », a dit Anna Sémou Faye.

Sur son avenir, Anna Sémou Faye indique qu’elle reste une fonctionnaire de l’État, disposé à servir la République partout où l’autorité jugera nécessaire de la déployer. Par ailleurs, elle a remercié le président Sall pour la confiance qu’il a placé en elle.

« Je suis fonctionnaire. Je fonctionne selon les besoins de la République. Je suis à la disposition de la République. J’ai toujours mon baluchon à côté, prête à aller partout où l’autorité jugera nécessaire de me déployer. Je tiens à remercier le chef de l’État pour la confiance qu’il m’a accordée parce que ce n’était pas du tout évident. Quand il me choisissait, je n’étais pas la seule à pouvoir occuper le poste », a indiqué l’ex directrice de la police nationale.

1 COMMENTAIRE
  • L'AS

    C'est très bien ma chère Anna de prendre les choses avec philosophie. Tu auras encore mieux avec l'aide Dieu. Tu es compétente,intelligente et cette très belle personnalité que tout le monde reconnait en toi. Que Dieu te protège des mauvaises langues.

Publiez un commentaire