PUBLICITÉ
Abris provisoires : « Nous sommes à Diamniadio à côté du stade de prés de 200 milliards »,( Dr Bacar Dia)
PUBLICITÉ

Abris provisoires : « Nous sommes à Diamniadio à côté du stade de prés de 200 milliards »,( Dr Bacar Dia)

Des abris provisoires dans une zone où près de 200 milliards sont investis, c’est inadmissible de l’avis du Dr Bacar Dia.  L’ancien ministre s’en est offusqué sur twitter.  

PUBLICITÉ

Le Docteur Bacar Dia pense que le budget du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) pourrait servir à éliminer ces abris provisoires.

« Nous sommes à Diamniadio à côté du stade de prés de 200 milliards de FC. À vous de juger!. Tout le budget du HCCT pour éliminer ces abris provisoires! L’ heure de la rectification a sonné », a-t-il dénoncé.

#AbrisProvisoires #Diamniadio

PUBLICITÉ

7 commentaire

  1. jah

    incroyable mais vrai

  2. fall

    pourquoi le sénégalais est devenu vraiment médiocre tjrs dénigrer parlé du mal la nouvelle mentalité sénégalais honteux

  3. KHOULY BEUTH

    ALLEZ A DAKAR DERNIÈRE LE PALAIS PRÉSIDENTIELLE SE TROUVE DES PAUVRES AU BORD DE LA MER AINSI VAS LA VIE. COMPTONS SUR NOS ENFANTS EN LES DONNANT UNE BONNE ÉDUCATION AFI. QU’ILS RELÈVENT LE DEFIS CAR la MAJORITÉ DES ADULTES SÉNÉGALAIS D’AUJOURD’HUI NE FONT QUE POLITISER TOUT ,CRITIQUER ET BEAUX PARLEURS…..

  4. SANGOMAR

    CE TYPE A DU PROBLEME AVEC LE TEMPS , IL EST TROP EN RETARD .

  5. BAXAM

    CES DICTATEURS VAUTOURS COMPLOTEURS ASSASSINS DE MERDE SANS VERGOGNE NI FOIE NI DIGNITÉ SONT LÀ QUE POUR LEUR PROPRE INTÉRÊT YEWOULENE

  6. Mbodja

    J’ai enseigné dans un abri provisoire pendant sept ans avant de réussir au concours d’entrée à l’école normale supérieure ( normaliens instituteurs). Beaucoup de mes élèves issus de cet abri provisoire sont devenus des cadres. Cessez vos turpitudes et admettez que nous sommes dans un pays en développement. Ce n’est la salle de classe qui est déterminante dans la réussite de l’élève mais la volonté de ce dernier de réussir et l’amour et le courage du travail du maître. Restez dans votre espace politique pollué et laissez l’école tranquille.

  7. Mbodja

    …Ce n’est pas la salle de classe…