PUBLICITÉ

2sTV – Clédor Sène : Mame Less Camara juge la décision d’El Hadj Ndiaye « intolérable »(vidéo)

Le journaliste Mame Less Camara  se désole de la décision d’El Hadj Ndiaye, qui a interdit l’accès des plateaux de la 2stv à Clédor Sène .  Pour l’analyste politique,  c’est de la stigmatisation et c’est intolérable,  car aucun média n’a le droit de se fonder sur un passé judiciaire, pour exclure quelqu’un du champs de communication.  

« Il ne faut pas confondre le sentiment que l’on a d’une personne en bien ou en mal, et la qualité de l’information qu’on peut retirer de quelqu’un », a déclaré Mame Less Camara. Qui rajoute que cette attitude du média en cause mériterait une mise au point du CNRA ( Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel) ou du CORED (Comité d’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie)

Regardez!

2Stv - Clédor Sène El Hadj Ndiaye
whatsapp 386
Annonces

(36) commentaires

Fall Mouhamadou

Chapeau à mame less el hadj ndiaye est raciste corse un vrai lech cu ce type !!!

Camus

Pour une fois je ne suis pas d’accord avec Mame less Camara. Cledor est un assassin. Il a tué un juge, il ne mérite aucune considération. En islam, on lui aurait appliqué la charia et il ne serait pas là à rappeller de mauvais souvenirs à la famille de Maître Babacar Seye.

El

Camus….tu raisonnes faux

Diabolique 297 Diabolique

Je me demande pourquoi ce pays est infesté de fumiers ? Mame less tu as raté une bonne occasion de la fermer
Ce type qu’on a payé pour tuer ne mérite aucune considération

Ndoye

26 ans après la mort tragique de Me Babacar Sèye, le mystère
qui entoure sa disparition reste irrésolu. Moussa Sène Absa, l’auteur du film «l’Affaire Sèye : le
festin des vautours», est convaincu que Clédor Sène, Pape Ibrahima Diakhaté et Assane Diop, les coupables
désignés dans l’assassinat de Me Babacar Sèye, sont innocents et qu’il faut plutôt chercher du côté du
pouvoir de l’époque à savoir le Parti socialiste (Ps).
Moussa Sène Absa, le réalisateur du film L’affaire Sèye : le festin des vautours, est convaincu
que ce n’est pas la bande des 3 composée de Pape Ibrahima Diakhaté, Assane Diop et Clédor Sène qui est
derrière l’assassinat de Me Seye. «Il y a beaucoup de versions mais ma conviction personnelle c’est que
ce n’est pas Clédor Sene. Ce n’est pas la bande des 3 qui a assassiné Me Sèye», a-t-il souligné au terme
de la projection du film ce vendrdi au complexe cinématographique Sembène. Le réalisateur qui a fait 4h
d’interview avec Clédor Sène sans les utiliser, écouté plusieurs versions, fait des recherches et lu
tous les livres écrits sur l’affaire, soutient que Clédor et sa bande ont été «instrumentalisés».
«D’après Clédor, ils ont fait une simulation. Ils n’ont jamais tiré. Leur version concorde avec celles
des avocats. Ce n’est pas eux qui ont tué Me Sèye. Je le tiens de Clédor Sène lui-même… Je persiste à
dire que Clédor et Diakhaté ne sont pas ceux qui ont tué. Evidemment ils ont été instrumentalisés»,
dit-il. Dans son film, le réalisateur ne donne certes pas la parole à la bande des 3, ni à
Abdoulaye Wade, mais d’autres intervenants comme Mody Sy, ancien député du Pds qui avait été arrêté
après l’assassinat de Me Sèye, et Franky, un compagnon de Wade, témoignent. De même la famille de Me
Sèye, notamment son fils Abdy Sèye, sa femme Tabara Niang, sa fille Alimatou Sadiya qui, trouvés à la
maison familiale à Saint-Louis, reviennent sur cette triste journée du samedi 15 mai 1993 et ce qu’a été
leur calvaire. Dans le film que le réalisateur à plutôt voulu aborder sous le «prisme familial», les
amis de Me Sèye, les avocats, un témoin de l’assassinat, Jean-Paul Dias prennent eux aussi la parole
pour raconter leur part de vérité en relevant les «incohérences» du dossier, ou partageant leur
sentiment d’avoir assisté à une «enquête bâclée». Sur ce dernier point, Momar Ndao, le président de
l’Asso­ciation des consommateurs du Sénégal (Ascosen) qui a également assisté à la projection, a voulu
apporter quelques précisions. Ce dernier, qui avait apporté son aide au pool des avocats de Me Sèye,
soutient que les choses racontées sur la mort de Me Sèye ne tiennent techniquement pas la route. «Par
rapport aux dégâts sur le véhicule, par rapport à la position de Me Sèye, du chauffeur et du
garde-corps, il était matériellement impossible de l’avoir tué dans les conditions décrites»,
remar­que-t-il. Mais aujourd’hui ce qui est plus important pour le réalisateur, ce n’est pas de
susciter la polémique. Bien au contraire. «Mon dessein n’était pas de susciter la polémique. Mais plutôt
d’aborder une page peu glorieuse de notre histoire, un pan particulier de notre démocratie. J’ai fait ce
film pour marquer d’une pierre ce passage troublant de note démocratie», disait Moussa Sène Absa avant
le début de la projection. Au-delà, «c’est une réflexion personnelle sur le devenir de notre pays,
surtout dans ce contexte pré-électoral», souligne le cinéaste. En outre, il rend aussi hommage à cette
figure emblématique en peignant un magistrat, maire et vice-président très attaché à la vérité, un homme
qui abhorre les compromissions, un père de famille et époux aimant. Moussa Sène Absa espère surtout que
la lumière sera faite sur cette affaire et que les auteurs seront punis.

Gnemee

Que vaut 2stv face à YouTube par exemple?nous sommes à l’heure du numérique les médias traditionnels ne valent plus un kopeck!

Clean

Il devait tuer votre père !!!! Toi et Seydi kania Gassama pour que vous comprenez le sens de l interdiction!!! Nafekhs

Mbaye

MODY SY était aussi cité dans cet assassinat de Me Babacar SÈYE aujourd’hui membre de APR et avait occupé le poste de Président du conseil d’administration de la SONES une responsabilité de l’état. Nous les connaissons ces politiciens encagoulés soi-disant patrons de presse.

Lune

Il faut arrêter, que ceux qui ne sont pas d’accord l’invitent dans leurs télés , ils n’ont qu’à lui confier une émission journalière si ça leurs dit , mais c’est pas nouveau ce que Elhadj N’diaye a pris comme décision , pour des raisons politiques des articles et autres sont interdits de télé dans le monde entier , même les plus grandes démocraties le font et ici on parle de quelqu’un qui a été accusé et reconnu comme assassin d’une grande figure sénégalaise , imaginez la famille de cette personne tombant sur la gueule de cet individu en allumant leur télé , le choc à chaque fois , donc n’en déplaise à ceux qui n’ont que l’injure à la bouche et qui sont prêts à applaudir tout ce qui est contre le pouvoir qui a adoubé un tueur et le bénir demain pour des intérêts .

Lune

Il faut lire (à adouber , et à bannir )

Samba Coulibaly

Bravo

Idy Sow

ELHADJI NDIAYE BOUNEKKONE RASISTA RADIO BI AK TELE BI DEKOY DEFF NEE YENENE ORGANE YI YISI SENEGAL BOUDIUL GFM AK RTS IRADIO YISIDES YEUP WOLOF REK

Chesy

Le senegal est wolof non foutanke

Leo

Réussir sa vie et comprendre les choses font 2. D’ailleurs je devrai juste dire réussite économique car M Ndiaye avec tout le respect que je vous dois, vous comprenez mal les choses en disant que la 2s tv est votre tv et que qui vous ne voulez pas n y passera pas. Je dis non la 2s tv appartient au public vous en êtes juste administrateur. Et effectivement les organes de régulation devrait lui faire un rappel à l ordre.

Allaba

Merci mr camara de votre dignite deontologique

Zal

Trop de choses pas clean autour de ce Mr Cledor Donc autant s’en méfier et puis si une télé ne le piffe pas pourquoi ne pas aller à d autres télés pour Faire passer son message?Une télé en vaut une autre non?

Omar Zeck

Mame less à t’entendre parler c’est parcequ’il n’a pas tué ton pére ou ta mère mohtakh.mets toi à la place des parents et fils de maîtrere séye .

Samba

Camus à l’époque. On avait plus de juste justice par rapport à notre justice mais il ne faut être naïf à un certain point d’oublier que la nomination de Elhadji N’diaye aux conseil National de l’audiovisuel par MAKi Sall le voleur en complicité Franc Timis et sont frère qui ne finit pas de faire les quotidiens de nos journaux s’il pouvait interdire toute personne critiquant Maki Sall sur le scandale d’État sur tous les plateaux de télévision ce Elhadji N’diaye le ferai s’en hésiter c’est un vendus comme la majorité des télé mais il y a que dieu qui est éternel et MAKi finira en prison avec sa bande

Cheikhe Seck

Elhadji Ndiaye fait du nedo ko bandoume

Matar Dia

Bonjour, campus etes-vous témoin des faits que Clésor est l’assassin du juge? Il faut éviter de parler de quelque chose que tu ne maîtrise pas. Par contre, je suis d’avis avec Mame Mess Camara.

Ndiaye Ndiaye

Ce que je ne comprend pas c est d ou ce gars tire sa légitimité a parler de pétrole alors que le pays regorge de pompistes de station qui s y connaissent mieux que lui qu on arrête de vouloir nous imposer des gens a suivre ou a écouter par la force ce gars vu sa précipitation a vouloir aller a la dic n a rien compris pour témoigner il faut être convoque c est pas parce que le procureur a fait une sortie qu il va fouiller dans les poubelles des leader de l opposition pour y aller le lendemain a 8 h

Amadou

Écoutez Mame Less va créer votre propre TV pour inviter les assassins du siècle sur le plateau de la tv Mame less. Quand à El à Ndiaye je vs félicite pour le licenciement de Pape Amerde Alé Niang petit journaliste et le refus si c le cas d’invité un assassin a la 2s tv. Merci

Assan Boup

Camus yaw tamit

Fd

Clèdor n est rien d autre qu, un criminel in assassin

Babacar Dieng

31,décembre tout le monde à vue çe qui l’a fait à pape alle ès sonko c’est un apriste

Sunugal

Alioune salle doit aller en prison et macky sans oublier les vautours et une moitié de sa rase qui nous pompe l’air

Bon Voisin

Elhadji Ndiaye a fait parti pris il faut reconnaitre que tu es aperiste c est tout mais il faut savoir les hommes passent les institutions restent.

Ouza Fall

Orientons le débat sous son vrai angle.Le Sénégal est une entité indivisible. On n’est ni Mandingue,ni Wolof,ni Diola,ni Sérère ou autre,on est sénégalais point barre. Nous sommes et resterons fiers d’être sénégalais. Nous pleurerons toujours Maître Sèye paix à son âme. Une chose est sûre pourquoi Monsieur Sène est en liberté s’il est réellement l’auteur de ce crime odieux? Respectons notre justice qui est l’autorité compétente à incriminer ou à innocenter un citoyen. Monsieur a le droit de s’exprimer sur la situation du pays partout oû la loi lui autorise.Maintenant si quelqu’un l’interdit l’accés à son organe de presse à cause de son passé judiciaire qu’il sache qu’il fait de l’amateurisme car presse,ce n’est pas un secteur informel. La presse est un secteur sensible qui doit être géré par les professionnels des médias à l’image de D-Média ou I-Média afin que les règles de la déontologie et d’éthique soit mieux respectées et c’est aussi rendre la fonction de journaliste plus valorisante et mieux l’information sera de qualité. Bravo Monsieur Mame Less Camara pour votre disponibilité à chercher la vérité,à dire la vérité et à enseigner la vérité.

Eugene Senghor

Ces chaines roulent les voleurs qui partagent avec ieux le
Butin Des nimedes weuyanekate

Paco Faye

Cette télé est une télévision de raciste

Mbaye

NON MAME LESS TU FAIS PARTIE DES JOURNALISTES HORS RANG UNE DES FIERTÉS JOURNALISTIQUES DE CE PAYS. AU SÉNÉGAL IL YA UNE POURRITURE DE JOURNALISTES QUI GANGRÈNENT LA PROFESSION

Kalaka

Eh Ndiaye a parfaitement le le droit d’interdire le plateau de sa télé privée à un repris de justice déjà condamné d’assassinat, lors d’un procès et qui ne doit sa liberté qu’à une amnistie signé par un probable commanditaire de l’assassinat dont il est accusé.

Gainde

Puisk Il pretend k ce sa tele perso alor o kon sait k Il ya d l argent2si contribuable dessus on va le laisser regarder seul sa tele

Gainde

Ndoye pr info on ne lit plus ce domage plus ce court plus ce mieux

Gainde

On sait tous k cledor ne pas un enfant de coeur me Il s agit d un sujet ki doit contribuer a a l eclatement d la verite tout acte contraire ressemble a d l obstruction me tot ou tard la verite finira par eclater

Amad Sarr

Senego ,je ne sait pas vous n’avez pas publié mon. Article qui n’est pourtant pas arrogant

Publier un commentaire