220 logements de fonction au Camp Pénal, Fort B et Cap-Manuel occupés de manière irrégulière par des retraités

Plus de 220 logements de fonction sont occupés de manière irrégulière par des agents retraités ou affectés, voire hors des rangs de l’Administration pénitentiaire. C’est le quotidien « Le Témoiné qui fait cette révélation gravissime.

175 villas de ce patrimoine de l’Etat sont  spoliées par des retraités dont certains cherchent les voies et moyens pour se les approprier afin de les vendre à des particuliers fortunés. Sont surtout concernés les logements situés dans le périmètre de sécurité des prisons du  Cap-manuel à Dakar, du Fort-B à Hann et du Camp pénal à Liberté VI. Au Cap Manuel surtout,  il y a de quoi se frotter les mains puisque les logements pénitentiaires se situent dans la zone foncière et la plus convoitée et la plus chère de Dakar : Cap Manuel ou la Pointe de terre de la presqu’île du Cap-Vert la plus avancée dans l’océan où le mètre carré coûte environ 1 million cfa c’est-à-dire cinq fois plus cher qu’aux quartiers  Point E et Almadies.

A en croire nos confrères du « Le Témoin », pour garantir la sécurité aux abords de ces prisons, mais aussi permettre aux matons en fonction et y ayant droit d’accéder à ces logements, le directeur de l’Administration pénitentiaire a sommé tous  les occupants illégaux de quitter les lieux qu’ils occupent sans droit ni titre au risque d’en être déguerpis manu militari !

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire