Annonces
Annonces
» » » » » » Université de Bambey : Un étudiant meurt par...

Université de Bambey : Un étudiant meurt par manque de soins médicaux

L’étudiant Serigne Fallou Diouf de l’Université Alioune Diop de Bambey a perdu la vie suite à une crise d’asthme. En effet, cet étudiant en licence 3 foncier a été victime d’une négligence et d’une erreur médicale à l’infirmerie de l’université de Bambey.

Serigne Fallou Diouf aurait eu une crise d’asthme au cours d’un examen sur la fiscalité de l’immobilier. Selon un de ses amis, c’est lorsqu’il a remarqué que son ami respirait fortement qu’il s’est approché pour lui demander s’il souffrait de sa maladie d’Asthme. Il lui a répondu par l’affirmative,  mais lorsque la souffrance a persisté, il a rendu sa copie pour conduire le défunt à la clinique, mais malheureusement, il n’ y avait pas d’ambulance dans cette université.

Finalement, il a été admis à l’infirmerie où il n’y avait qu’une seule dame. Avec l’appui de ses camarades , elle a fait les premiers soins avec « un matériel très rudimentaire ». A en croire un des amis de Serigne Fallou Diouf, « il a subi deux injections, mais l’une était périmée ».

« Cette infirmerie manque de tout et le médecin n’était pas là » renchérit-il. Le manque d’ambulance médicalisée est déploré dans cette université explique  Daouda Ndoye:  « souvent ce sont les véhicules des professeurs ou des autres étudiants qui sont utilisés ».

Face à cette situation, les étudiants ont décidé que le corps ne sera pas inhumé tant que les responsabilités ne sont pas situées au préalable. Et ils n’excluent  pas de porter l’affaire au niveau des juridictions. L’étudiant serait mort dans les bras du médecin qui a tenté de le réanimer en vain, informe une source du journal le Quotidien.

 

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • Natou
    28/07/2017 16:28

    Une université sans ambulance médicalisée, une infirmerie avec des médicaments périmés et le médecin qui s’absente de son lieu de travail au moment oû les étudiants sont en plein examens de fin d’année.Et le comble est que 50 millards sont dépensés pour des cartes d’identité biométriques non nécessaires pour le peuple sénégalais. Chacun répondra de ses actes un jour.

  • lougeul
    28/07/2017 18:33

    Natou N’oublie pas que c’est le PSE de Maky sall

  • Soumaya Fall
    17/08/2017 02:15

    je crois que ce n’est pas normal de négliger certaines choses surtout la santé d’une personne

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL