Annonces
Annonces
» » » » » » » Première réunion: le Maroc destabilise la...

Première réunion: le Maroc destabilise la cohésion de l’Union africaine

2017-03-27T17:10:31+00:000 Partages

Le Maroc vient de confirmer que son adhésion à l’Union africaine (UA) ne s’inscrit pas dans une logique d’apaisement ou de recherche d’une solution pacifique au conflit du Sahara Occidental. Comme s’en étaient inquiétés de nombreux observateurs, Mohammed VI compte utiliser la tribune de l’organisation panafricaine pour batailler contre le Front Polisario, et cela quitte à faire voler en éclats l’Union africaine.

La première manche de cette confrontation qui s’annonce longue a commencé vendredi dans la capitale sénégalaise, Dakar, qui abritait une réunion ministérielle conjointe entre l’Union africaine et la Commission économique pour l’Afrique (un organe des Nations unies) à laquelle prenait part des représentants de la République arabe sahraouie démocratique (RASD) et des diplomates marocains. Le Maroc, qui semble donc s’être fixé l’objectif de marginaliser la RASD au sein de l’UA, n’a pas hésité, selon le site Middle East Eye qui rapporte l’information, à provoquer une crise diplomatique en demandant l’exclusion de la République arabe sahraouie de la réunion sous prétexte qu’elle n’est pas membre de l’ONU.

Un diplomate a confié à la même source que la crise provoquée par le Makhzen «constitue un précédent énorme en dynamitant la réunion». Le site britannique précise que «ni les négociations en coulisse, ni la menace de voir plusieurs délégations partir, ni la venue exceptionnelle du secrétaire général de la Commission économique pour l’Afrique n’ont réussi à faire plier le Maroc».

Le Maroc, qui collectionne ces dernières années les camouflets diplomatiques, n’a bien entendu pas eu gain de cause puisque de nombreux poids lourds du continent tels que le Nigeria et l’Afrique du Sud auraient effectivement quitté la rencontre si la RASD en avait été exclue. Il ne restait donc plus aux organisateurs de la rencontre que de tout arrêter. Ce n’est cependant que samedi que le bureau conjoint de la CEA et de l’UA a annoncé le report de la réunion ministérielle à laquelle devaient participer tous les membres de l’UA.

En ouvrant les hostilités contre le Front Polisario, le Maroc confirme qu’il ne respectera pas l’Acte constitutif de l’Union africaine que son Parlement a pourtant ratifié sans aucune réserve. A ce propos, le site Middle East Eye rappelle que le Makhzen avait déjà envoyé un signal le 20 mars à Addis-Abeba où il avait boycotté la réunion du Conseil de paix et de sécurité de l’UA sur la situation au Sahara Occidental. Le chef de la diplomatie sahraouie avait d’ailleurs parlé de premier test «raté»

(Avec Seneweb)

Annonces
Annonces

Un commentaire

  • Alilou
    29/03/2017 19:00

    Le titre pouvait être aussi l’union africaine destabilise la cohésion du Maroc.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL