Annonces
Annonces
» » » » » Les mécaniciens déchirent le Pse

Les mécaniciens déchirent le Pse

2017-03-29T15:39:22+00:000 Partages

L’Association des Mécaniciennes et Mécaniciens du Sénégal (A2MS) a célébré, hier, à Dakar, ses dix années d’existence. A cette occasion, la présidente de l’association, Alimatou Ndiaye Diallo, a souligné que ses collègues ne se sentent pas dans le Plan Sénégal émergent que prône le chef de l’Etat Macky Sall.

Les mécaniciens du Sénégal rencontrent de nombreuses difficultés dans leur travail. Du moins, ce sont les propos de la Présidente de l’association des mécaniciens et mécaniciennes du Sénégal qui a présidé, hier, le 10ème anniversaire de l’association. Selon elle, les mécaniciens du Sénégal n’ont pas senti leur place au sein du Pse. « Les problèmes sont constants. Comme vous le voyez, les bandes annonces passent, disant que c’est le 10èmeanniversaire de l’A2MS, mais on n’a pas vu le ministère des Transports mettre les pieds ici. Ce qui est inadmissible, on est laissé en rade», a-t-elle martelé, ajoutant que le chef de l’Etat, en personne, nous a préconisé le travail alors que certains de ses ministres ne le font pas. Ils sont dans leurs bureaux climatisés, ce qui n’est pas une émergence.

Pour la Présidente de l’A2MS, ce sont des rares personnes travaillant dans le bénévolat à l’occasion du Magal et du Gamou. Elle a magnifié, au nom de ses collègues, le soutien de la tutelle. « Nous avions un problème majeur : c’était le fait qu’on ne pouvait pas savoir ce qui causait les pannes. On était obligé de ramener les voitures en panne à Dakar pour pouvoir les réparer. Mais maintenant, cela est de l’histoire ancienne avec le soutien du ministre de la Formation professionnelle, Mamadou Talla, qui a mis à notre disposition des appareils de diagnostic ».

Au menu de cette journée, il y a le bilan et les perspectives de l’A2MS, les contraintes du métier de mécanicien au Sénégal, l’absence de visibilité de la place du mécanicien dans le PSE, les accidents de la route. « Nous sommes les seules personnes habilitées à parler de la sécurité routière. Le ministre Mamadou Talla est le seul qui nous aide alors que ses moyens sont limités. Il nous aide à travers des formations et en nous octroyant des appareils de diagnostic », a fait savoir Aminata Ndiaye.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL