Annonces
Annonces
» » » » Mame Mbaye Niang : « Karim Wade envoie son...

Mame Mbaye Niang : « Karim Wade envoie son père qui a plus de 90 ans, se battre à sa place … »

Dans un entretien accordé à L’Observateur, le ministre de la jeunesse Mame Mbaye Niang, est revenu sur des moments forts de la campagne des législatives du 30 juillet dernier. Il n’a pas manqué de lancer une pique à l’ancien Président Abdoualye Wade et à son fils Karim. Morceaux choisis…

Avant la publication des résultats, on a vu un regroupement de l’opposition autour du Président Abdoulaye Wade, cela ne vous fait pas peur ?

Comment cela peut nous faire peur ? Vous venez de dire que nous avons 53% de l’électorat. C’est un regroupement contre-nature. S’ils étaient sincères, ils allaient former un bloc pour aller ensemble aux élections. Ils n’ont pu aller ensemble, parce qu’ils ont des intérêts divergents, des objectifs vraiment opposés et des ambitions qui excluent l’intérêt général. Chacun travaille pour lui-même. C’est une coalition où chaque responsable veut être président de la République : Idrissa Seck, Khalifa Sall, le monsieur de Guédiawaye (Malick Gakou : Ndlr)…, tous veulent être Président.

Karim Wade n’a pas le courage de venir se battre

Pour l’autre coalition dirigée par le Président Wade pour qui, j’ai beaucoup de respect, le travail est pour son fils. Il a toujours dit que son fils est le plus intelligent, mais il (Karim Wade : Ndlr) n’a pas le courage de venir se battre, il envoie son père qui a plus de 90 ans, se battre à sa place.

Même s’ils se regroupent, ils seront battus comme au référendum,

A l’opposé, vous avez un monsieur qui a détourné de l’argent public aux yeux de tout le monde, avec de fausses factures et qui prétend à diriger ce pays, qui a tenu en haleine Dakar pendant un an. Si cela n’est pas un désaveu, c’est quoi un désaveu ? Même s’ils se regroupent, ils seront battus comme au référendum, parce que zéro plus zéro égal zéro. La majorité des Sénégalais ont compris que l’avenir, c’est de travailler de façon digne, honnête et avec une bonne gouvernance. Miser sur autre chose, c’est théoriser le chaos. Et s’ils veulent théoriser le chaos, il y a des gens plus déterminés qu’eux qui sont là et qui sont accompagnés par la majorité des Sénégalais, pour faire respecter la loi. On a dépassé ce stade où les gens pouvaient manipuler l’opinion publique, pour dire qu’ils sont en train de réprimer leurs adversaires, parce qu’ils ont peur d’eux.

Annonces
Annonces

15 commentaires

  • Athens
    05/08/2017 08:18

    vraiment yaw li nguaye wakh dafa beuri khoulo rek comme djiguene.ligueye mo gueune ratatati bi.

  • HD1
    05/08/2017 08:42

    et lui n’a pas soutenu son père quand il a été chahuté par ses collègues de politique

  • matayrew
    05/08/2017 17:44

    Mane môme dama ko fan

  • Mbarodi
    05/08/2017 17:46

    Dis a ton patron Macky Sall d’autoriser l’entree de Karim dans le territoire Senegalais. On verra la suite … Le reveil sera brutal pour vous, Macky sait pourquoi il l’a envoye s’exiler !

  • bibo
    05/08/2017 17:56

    QUEL EST LE BILAN DE MAME MBAYE DEPUIS QU’IL EST MINISTRE?

    SVP

  • bacary
    05/08/2017 18:21

    tu es impoli comme ministre

  • love macky
    05/08/2017 18:49

    Mame Mbaye Niang guerrier

  • saa baay
    05/08/2017 19:35

    mam mbay jambàrla môy leeral sén fenyi

  • DIOLA
    05/08/2017 19:56

    La marche avortée de Wade le mardi 25 juillet est le dernier jalon en date du plan diabolique ourdi pour par l’ex-président pour déstabiliser l’Etat du Sénégal. Cette tentative de subversion au cœur de Dakar est un choix désespéré après l’échec retentissant de l’envoi de la mule interceptée par la police à l’aéroport de Dakar-Yoff.

    Ce coup de maître des limiers dakarois doit beaucoup à la coopération des services américains. Ce sont eux qui ont alerté leurs collègues sénégalais sur les machinations machiavéliques de Wade père au Qatar.

    En effet lorsque le Sénégal a rappelé son ambassadeur à Doha pour consultation à la suite de la crise du Golfe, le rusé Wade a tout de suite sauté sur l’occasion pour réaliser son objectif n°1 à savoir libérer son fils Karim (en exil au Qatar) en se faisant financer par Doha pour déstabiliser le Sénégal. L’objectif ultime étant de favoriser la remise en selle politique de Karim empêché par son casier judiciaire et l’éventuelle contrainte par corps qui l’attend si jamais il foulait le sol sénégalais.

    C’est ainsi que Wade s’est rendu au Qatar avec un passeport diplomatique sénégalais dont le numéro est : 152204039 valable jusqu’au 12 octobre 2019. Il a été accompagné par Aidara Sylla (celui là même qui avait été arrêté à l’aéroport de Dakar le 1er Janvier 2013 venant de Doha avec des chèques de Wade).

    Sur place à Doha il a dit aux qataris que : « Macky Sall était contre eux comme il l’a prouvé en rappelant son ambassadeur pour consultation ». Il a oublié de faire remarquer que Dakar n’avait ni rompu ses relations diplomatiques ni verser dans la surenchère. Mais pour Wade les entorses à la vérité sont acceptables pourvu qu’elles servent ses desseins.

    Ce qu’il a donc vendu aux qataris est qu’ils devaient chercher des alliés africains pour contrebalancer l’influence des saoudiens. Et lui Wade pouvait grandement y aider si des investissements qataris étaient proposés aux états africains. Ce qu’il a passé sous silence est qu’il ne compte plus aucun ami parmi les chefs d’Etat africains qu’il n’avait cessé de snober et de traiter avec arrogance lui « l’homme le plus diplômé (ce qui est faux) et le mieux élu (ce qui est faux également) ».

    Ce qu’il ne dit pas à ses hôtes, c’est qu’il voulait profiter de cette éventuelle manne financière pour mettre sur pied une milice pour déstabiliser le Sénégal.

    Pendant ses 26 ans d’opposant (avant de conquérir le pouvoir en l’an 2000) Wade avait déjà essayé d’avoir recours à des mercenaires jusqu’à finalement être impliqué dans l’assassinat de Maître Babacar Sèye, vice-président du Conseil Constitutionnel du Sénégal. Cet homme a donc démontré qu’il était capable de tout pour arriver au pouvoir. Cette fois il jette ses dernières forces dans l’ultime bataille pour y faire accéder son fils.

    Une fois son idée fausse vendue à Doha, Wade a envoyé son garde du corps Baye Moussé Bâ sur place (Passeport n°0042X04 valable jusqu’au 16 novembre 2017). Ce dernier a pris contact avec des commerçants sénégalais que l’état a bien identifiés. Les enquêtes se poursuivent. Baye Moussé Bâ avait pour mission aussi de préparer le déplacement de la mule qui sera arrêtée à l’aéroport de Dakar au mois de juin 2017.

    Celui-ci de nationalité camerounaise et qatarie venant de Dubai par vol de la compagnie Emirates est cueilli à sa descente à l’aéroport Léopold Sédar Senghor avec trois valises et des documents bancaires. Ses valises portent des insignes officiels du Qatar avec inscription : propriété du Qatar ».

    Le subterfuge n’a pas marché car les services sénégalais avaient déjà été informés par les américains et possédaient le signalement exact de la mule. L’individu interpellé avait exigé de parler à Karim Wade mais n’a pas eu gain de cause. À la suite de sa garde à vue au niveau de la division des investigations criminelles(DIC) il a été inculpé et mis en détention. Son cas est très sérieux et les informations déjà recueillies sont très instructives.

    L’arrestation de la mule avait mis k.o Wade qui a vu son plan diabolique tomber à l’eau. Qu’à cela ne tienne, la campagne des législatives est une nouvelle opportunité pour semer chaos et violence au Sénégal. C’est donc dans ce but que Wade a débarqué à Dakar. Les législatives ne sont qu’un prétexte car il ne se fait aucune illusion sur l’issue du scrutin.

    Aussi les problèmes liés à la distribution des cartes ne sont qu’un alibi pour appeler à une marche dans le centre –ville de Dakar .Et, ironie du sort c’est lui-même qui avait fait prendre un arrêté ministériel le 20 juillet 2011 pour interdire toute manifestation dans ce périmètre très sensible. Mardi 25 juillet il lui a donc été appliqué sa propre loi et sa marche n’a pas eu lieu.

    Aujourd’hui Wade est dans l’impasse : son plan diabolique a été éventé et son échec électoral va sonner le glas des ambitions de son fils. Mais comme il l’a dit en conférence de presse : il « ne va pas quitter ». Il va continuer à ourdir des complots et à tenter le diable pour nuire au Sénégal.

    La démarche de Wade est irriguée par la haine obsessionnelle. Il en veut a Macky Sall d’avoir été son tombeur ; il oublie les humiliations et les tentatives d’élimination qu’il avait initiées contre Macky Sall. Aujourd’hui Wade ne devrait blâmer que lui-même. Il est l’arroseur arrosé. Le lièvre piègé par ses propres turpitudes. On ne force pas le destin. On le laisse s’accomplir. Quant à la volonté de nuire, elle se heurtera à la détermination et au professionnalisme des forces de sécurité républicaines.

    Afriqueconfidentielle

  • ibé
    05/08/2017 22:35

    Il est le plus nul des ministres, il cherche la promotion vis a vis de macky Sall , il faut qu’il attaque pour plaire a macky, c’est sa que devraient comprendre. .

  • USA
    05/08/2017 23:33

    FIRST OF ALL I DONT LIVE IN SENEGAL. MAIS OBJECTIVEMENT CET HOMME MENT. KARIM NA PAS FUIT. IL EST CONTRAINT A UN EXIL. IL FAUT ETRE HONNETE. IL EST CONDAMNE SANS PREUVES ET CONTRAINT A QUITTER SON PAYS. CE QUE LE GOUVERNEMENT NE PUBLIE PAS SONT LES RAPPORTS DES CORPS DAUDIT DU SENEGAL QUI ONT DECLARE QUE LA GESTION DE KARIM DES BIENS DE TOUT LES MINISTERES QUIL A OCCUPE EAIT UN EXAMPLE A SUIVRE DANS L’ADMINISTRATION SENEGALAISE. I AM NOT FOR MACKY OR WADE. I AM FOR THE TRUTH. SENEGALESE PEOPLE MUST STOP OR REPLICATE TO STUPID PEOPLE TELLING THEM ANYTHING.

  • senegalais lamda
    06/08/2017 02:10

    Qui est ce type svp car il passe tout son temps à crier

  • Momo
    06/08/2017 12:06

    Yaw lo liguey tji rewmi ?
    Vous avez que Karim Wade comme fond de commerce.
    Arrête de te branler et travaille CAFARD !

  • khady
    07/08/2017 10:58

    Bibo bonne question qu’elle est son bilan se Mbaye

  • makaw
    11/08/2017 14:11

    tu nous envoies aussi ton …………

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL