Annonces
Annonces
» » » » Casamance : La Mfdc engage la paix avec...

Casamance : La Mfdc engage la paix avec l’Etat du Sénégal

2017-03-21T16:01:23+00:000 Partages

Va t-on vers une paix définitive en Casamance ?. Selon PressAfrik, les branches Nord et Sud du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc) envisagent de déposer les armes pour nouer des discussions franches avec l’Etat en vue d’une paix définitive dans le sud du Sénégal.

La guerre en Casamance ne sera qu’une vieux souvenir pour le Sénégal. C’est du moins ce qu’a fait savoir Robert Sagna, le président du Groupe de réflexion pour la paix en Casamance (Grpc) dans le site PressAfrik. En effet, ce dernier a informé de la décision de l’aile Sud et Nord du mouvement indépendantiste de déposer les armes après trente (30) ans de conflits.

L’ancien maire de Ziguinchor informe que cet acte est une réponse du mouvement créé par le défunt l’Abbé Augustin Diamacoune Senghorà l’appel de l’Etat à une paix définitive dans cette partie du pays minées depuis longtemps par de conflits.
N’empêche, M. Sagna est d’avis qu’il faut faciliter l’unité des différentes factions du maquis car, «il est plus facile de discuter avec les factions unifiées que séparément », conclut-il.

Annonces
Annonces

4 commentaires

  • seuleukh
    21/03/2017 16:47

    Qui c’est ce Robert Sagna pour parler des décisions prises par le MFDC ??? C’est leur porte parole ? C’est des gens comme lui double casquette, double jeu ainsi que des rebelles encagoulés comme yaya jammeh qui ont perdurer le conflit. Le seul élément d’accord qui vaille est la reconversion de nos frères impliqués dans ce conflit débile et anachronique, dans des activités lucratives, licites et nobles, en les détournant définitivement de ce goût du braquage et de banditisme de grand chemin. Et là je suis d’accord pour que des mesures d’accompagnement exceptionnels soient dégagés, pour l’enrôlement dans la fonction publique ainsi que le financement de projets économiques en dehors de la zone sud, ailleurs sur le restant du territoire sénégalais, afin de mieux les réintégrer. La zone sud est fondamentalement une partie du Sénégal, et le demeurera ad eternam. Maintenant l’Etat du Sénégal, et je sais les énormes effort faits par tous les régimes passés, continuera à dérouler ses programmes normaux de développement pour un désengorgement de ces localités, une meilleure prise en charge des aspects relatifs à la santé, et la lutte contre le chômage des populations, aussi bien pour les « jeunes » adultes, que les hommes et les femmes. Idem pour toutes les autres régions frontalières, que ce soit bakel, tamba, kolda, matam etc.

  • gi
    21/03/2017 17:17

    Allez au diable on a tout compris
    Vous etes les braqueur des banques a dakar
    Vous avez changé de stratégies
    On va baiser vos maman sale diola de merde

  • charles
    21/03/2017 20:52

    SI ON ARRIVE A FAIRE TAIRE CETTE GUERRE BRAVO,IL FAUT REVENIR SUR DE BONNES BASES POUR QUE CETTE TROUVE LA PAIX ET METTRE EN VALEUR TOUTES LES RESSOURCES.

  • Poulo
    22/03/2017 14:52

    Oui comme y’a plus de refuge on ne vous croit plus sans oublier nos braves soldat qui sont tombé en casamace Yaya dit babali mansa n’est plus on a tout compris votre sale jeux

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL