Annonces
Annonces
» » » » » Amadou Ba: Portrait haut fonctionnaire en...

Amadou Ba: Portrait haut fonctionnaire en politique 

2017-06-05T12:25:56+00:00110 Partages

Celui qui aura la lourde tâche de diriger la liste de Bennoo Bokk Yakaar à Dakar est un homme d’expérience et de réseaux. Cet inspecteur des Impôts et Domaines a fait toute sa carrière au sein de l’administration, comme haut fonctionnaire avant de devenir ministre de l’Economie, des Finances et du Plan en 2013. Il vient d’être consacré meilleur ministre dans son domaine. 

Ce « toucouleur » bon teint, est né en 1961, au quartier de Grand Dakar. Il a obtenu son baccalauréat en 1980, un bac G2. Il suit des études économiques à l’Université Cheikh Anta DIOP de Dakar d’où il sort, quatre ans plus tard, avec un diplôme de Maîtrise ès Sciences économiques, Option Gestion des Entreprises.

A 27 ans, il est breveté de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM). Auteur d’une brillante carrière professionnelle, Amadou Ba est également titulaire d’un Diplôme supérieur en Comptabilité et a eu à enseigner cette matière, à plusieurs promotions d’élèves inspecteurs de la section « Impôts et Domaines » de l’Ecole Nationale d’Administration et cela, depuis 1992.

Entre 1995-2000, il est chargé de d’enseignements au Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaires (COFEB) de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Sur le plan professionnel, l’actuel ministre de l’Economie et des Finances débute sa carrière à Diourbel avant d’être ensuite affecté à Thiès, ville où il a connu son épouse. Puis, il sera affecté au Centre des Services fiscaux (CSF) de Dakar Plateau.

Entre 1992 et 1994, il occupe le poste de Commissaire Contrôleur des Assurances à la Direction des Assurances avant de revenir à la Direction Générale des Impôts et Domaines en tant qu’Inspecteur Vérificateur à la Direction des Vérifications et Enquêtes jusqu’à 2002.

A partir de 2002, M. Amadou Bâ va diriger successivement le Centre des Grandes Entreprises et la Direction des Impôts avant d’être promu Directeur général des Impôts et Domaines en novembre 2006, poste qu’il occupe jusqu’au lundi 02 septembre 2013, date de sa nomination au poste de ministre de l’Economie et des Finances du Sénégal.

Ce père de trois enfants est devenu en quelques années, l’un des piliers du régime de Macky Sall. «A son arrivée comme ministre des Finances, le Président Macky Sall cherchait un homme capable de lui dérouler sa feuille de route et d’amener des capitaux pour développer le pays ».

Rapidement, il donne son avis et conseille au pouvoir d’annuler la réunion du Club de Paris, prévue alors fin 2013 pour début 2014. «Le temps de mieux préparer ce rendez-vous où le Sénégal devait aller pour récolter plusieurs milliers de milliards pour financer son développement ».

Il coordonne avec ses équipes pour le Plan Sénégal Emergent et présente le projet en avant-premières au patronat, à la presse et même aux députés. En février 2014, quand il descend à Paris aux côtés de Macky Sall, il réalise, assis à côté du président, un chiffre historique de 5000 milliards de financements que les bailleurs publics comme privés, sont prêts à mettre dans le programme si cher au Président. «C’est ce jour là qu’il a été propulsé au-devant de la scène ».

Certains lui reprocheront par la suite d’en faire un projet personnel. «Mais ce n’était pas du tout le cas. Il a voulu mettre en évidence le Président de la République ». Amadou Bâ est un homme travailleur. Il dort également peu et quitte son bureau parfois à minuit. «Même les week-end, vous pouvez le croisez à son bureau».

Celui qui ne se repose plus depuis qu’il est devenu ministre, voyage beaucoup. «Il peut prendre parfois cinq avions dans la semaine. Ses collaborateurs se demandent d’ailleurs comment il fait pour tenir ». Récemment, lors du dernier Eurobond, il a fait plus 20 000 kilomètres en avion et trois continents pour convaincre les investisseurs.

Ses collaborateurs disent qu’il a une rapide maîtrise d’un dossier. «Quand il vous demande une note sur une question précise, il le survole rapidement, mais dès qu’il est devant l’auditoire il en a une maîtrise parfaite, il a un esprit très alerte et comprend très vite ».

Décrit comme intelligent, il a battu tous les records depuis son arrivée au ministère des Finances. Du taux de croissance en passant par les hausses régulières dans le budget. «A son arrivée, la situation n’était pas facile avec Amadou Kane, il a su rapidement de concert avec le Président Macky Sall, travailler à apporter des résultats ».

Proche du Président Sall, il dit à ses amis et visiteurs qu’il lui doit tout. «Les résultats que nous avons obtenus sur le plan économique, c’est parce que le Président Macky Sall inspire la confiance aux bailleurs. Il est très respecté au plan international et les bailleurs savent qu’il a un cap et un programme défini, c’est grâce à la forte personnalité de Macky Sall que nous arrivons à faire de bons résultats économiques », ne cesse-t-il de répéter. Il est entré au sein de l’Alliance pour la République (Apr) à la demande du Président de la République. Ainsi, il va choisir les Parcelles Assainies, lieu de domicile de ses parents, localité d’ailleurs où il dispose d’une maison.

Avec leral.net

Annonces
Annonces

10 commentaires

  • Dougar
    05/06/2017 12:59

    du courage mester Bâ et merci bcp

  • Doka Ndao
    05/06/2017 13:49

    Bonne continuation Mr le ministre, tu deviendras un jour président de la république inchallah. Parseque depuis le début de t carrière tu ne fais que progresser. En plus tu es un homme de valeur et de convictions. Longue vie et beaucoup de bonheur à toi et ta famille.

  • Fatim o
    05/06/2017 14:07

    Arreter de vous foutre de notre intelligence ce gars la fait du nepotisme avec ces freres ki pensent pouvoir leurrer ls parcellois avec leurs billets de bank je dirai meme nos billets car c l’argent du contribuable. Le reveil sera difficile

  • Haydouss
    05/06/2017 14:52

    Un grand corrompu ????????

  • le citoyen modèle
    05/06/2017 19:54

    Voilà l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. Le président a su faire un bon choix. Si on parvient à confier toutes les hautes postes de responsabilités à des personnes compétentes comme Mr Bâ, notre pays s’emergera en un clin d’œil.
    Merci Mr Bâ . Yoo allah beydou haa hééwa . Ka jonntado . Maacha allah

  • aliii
    06/06/2017 09:15

    courage mr on a besoin des personnes comme vs

  • Mc bou Ngaye
    03/07/2017 15:17

    Amadou Ba c’est comme le professeur Alé Nar Diop de Meckhé qui a grand parcours mais dés que tu t’immisce de la politique des gens qui ne te connais même pas et avec des pseudo te traitent de tous les noms d’oiseaux alors qu’étant fonctionnaire tu t’activait dans le social sans relâche et avait une vie tranquille avec ta famille dans l’autonomie mais aujourd’hui tu sacrifie des possibilités de carrières plus sures et plus lucratives à l’extérieur et rester travailler pour ton pays des gens qui ne te connais même pas t’attaque de tout bord.

  • RAMSESS
    16/07/2017 20:41

    IL FAUT BIEN PESER VOS MOTS CAR NIIT KOU BAH DEYE WAH LOUKO WOORE

  • RAMA G
    16/07/2017 20:45

    IL FAUT BIEN PESER TES MOTS… NITT KOU BAH DEYE WAH LOUKO WOOR

  • RAMA G
    16/07/2017 20:48

    IL FAUT PESER TES MOTS CAR NITT KOU BAH DEYE WAH LIKO WOORE

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL