Annonces
Annonces
» » » » » » » 2017-2021 – L’Ofnac déroule sa...

2017-2021 – L’Ofnac déroule sa stratégie de…

L’office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), a initié ce mardi à Dakar un atelier de partage de son plan stratégique 2017-2021 qui découle sur plusieurs points que l’organe de contrôle partage avec les partenaires et démembrements de l’État et du secteur privé.

 « C’est une feuille de route, un document de travail qui décline la vision de l’Ofnac en précisant les actions à entreprendre et les moyens à utiliser pour les mettre en oeuvre », informe Seynabou Ndiaye Diakhaté présidente de l’Ofnac, renseigne seneweb.

« Il découle d’une nouvelle vision autour de deux orientations principales. Il s’agit d’abord: de contribuer à la promotion de la bonne gouvernance dans le secteur public et privé avec des objectifs bien précis, à savoir, agir sur les systèmes et ensuite sur les modes de gouvernance dans le secteur privé et public, ensuite agir sur les hommes pour changer les mentalités, les emmener à une prise de conscience pour une tolérance zéro contre la corruption », décline la nouvelle feuille de route de la présidente de l’Ofnac.

Néanmoins, l’Ofnac rencontre des problèmes. « Le goulot d’étranglement n’est autre qu’une incompréhension des missions de l’Ofnac. Les missions de l’Ofnac consistent à la prévention d’une part et d’autre part à la lutte contre la fraude. » 

Un an déjà que Me Nafissatou Ndiaye Diakhaté est à la tête de l’Ofnac. Depuis, des actions ont été menées et des rapports seront bientôt déposés sur la table du président de la République, dit la présidente. « Avec le rapport d’activité que vous aurez les jours qui viennent, vous serez édifiez sur beaucoup de questions. Les déclarations de patrimoine continuent à être reçues. Ce qu’on a changé comme méthode dans la déclaration, c’est la rencontre que nous initions avec les départements ministériels pour leur expliquer l’effet protecteur de la déclaration de patrimoine, ces intérêts par rapport à l’enrichissement illicite », rassure-t-elle.

Sur ce, « il n’y a pas de réticences. Nous avons enregistré un taux assez important de déclarations depuis que nous avons initié cette méthode. Cette nouvelle méthode consiste à communiquer de façon plus institutionnelle, de façon plus pédagogique en faisant comprendre aux assujettis que ça a un effet protecteur pour eux. Depuis le mois de mai, nous avons plus de 50 cas déclaration de patrimoine », conclut la présidente de l’Ofnac.

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • VALEU
    10/10/2017 07:52

    ah. tu as accepté ce que lautre refugeait.

  • faye+papa
    10/10/2017 08:59

    la lois c est lois paka day tiaw, diokalante bou dagoul senegal dou bouger ak lifi nek liberal pour la liberte de tous dou Dem

  • smac
    10/10/2017 18:38

    Vas dormir vendu

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL