Annonces
» » » » » » Youssou Touré à Me Youm: « Il n’y a pas...

Youssou Touré à Me Youm: « Il n’y a pas d’enseignants maîtres-chanteurs… »

maîtres-chanteurs, Me Omar Youm, Youssou Touré

Après Abdoulaye Ndoye, Sg du Cusems, Youssou Touré, ministre-conseiller, dit ne pas être en phase avec le ministre-directeur de cabinet du président de la République, Me Omar Youm, qui a traité les enseignants de maîtres-chanteurs. 

Youssou  Touré, sur Rfm matin mardi,  désavoue le ministre-directeur de cabinet du président de la République, Me Omar Youm, qui a craché du feu sur les enseignants grévistes. 

Selon M. Touré, la grève fait partie des acquis de la démocratie. Et il invite tous les acteurs à exceller dans l’esthétique de la parole. 

 « Il n’y a pas de syndicats d’enseignants maîtres-chanteurs. Cela n’existe pas au Sénégal, parce que, poursuit-il, j’enseigne depuis 1977.  Féliciter les enseignants devrait être la règle au regard des sacrifices consentis.  Au total, nous sommes contre la stigmatisation. La conjugaison des efforts des acteurs et autres partenaires sont déterminants pour la marche d’un pays ».

L’ancien secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation prêche plutôt l’apaisement dans ce secteur. Parce que, souligne-t-il,  les enseignants et les agents de santé ont du mérite. Ils sont la clé de voûte de tout système de développement. 

Pour les accord signés et non respectés par le Gouvernement, l’ancien syndicaliste de souligner qu’on ne peut tout satisfaire à la fois, car les ressources manquent le moins.

« Nous n’avons pas des puits de pétrole. Malgré tout, avance Youssou Touré, le Gouvernement fait des efforts dans le domaine de l’Education ».

Annonces
Annonces

14 commentaires

  • Senghor
    13 février 2018 5 h 27 min

    Tu sais que le Sudes et Uden diffrerent de ces rejetons de Ablaye Wade.

  • Senghor
    13 février 2018 5 h 32 min

    Grâce aux « gor matt » au profit des fils des nantis, ils ont enterre la lutte pour une école nationale democratique et populaire.

  • Ndiayes
    13 février 2018 8 h 50 min

    Ne nous fatiguer pas ce que Me Youm a dit c’est ce que une majorite de senegalais pensent chacun a choisi son metier vous nous pompez l’air

  • Ndiayes
    13 février 2018 9 h 01 min

    Comme on diabolise le cfa la fonction publique est un heritage du colon
    Supprimons la elle gangrene une certaine conscience du fait de la garantie d’emploi
    Je trouve cela pas juste
    Tout le monde contractuel sauf la justice et les forces de l’ordre

  • ALMAMY
    13 février 2018 9 h 42 min

    Vraiment le Sénégal a Mal Partout.Nos Dirigeants sont des Arrivistes et ne cherchent que leurs intérêts personnels. Qu’Allah nous donnent des Citoyens Patriotes et des dirigeants Sérieux, Amine!

  • Sekou Diedhiou
    13 février 2018 10 h 29 min

    Le Sénégal est malade de dirigeants

  • Souleymanekanuni
    13 février 2018 11 h 42 min

    M. Ndiayes, est-ce que choisir son métier est synonyme de renonciation de ses droits ? Je pense que t’as une idée réductrice de la fonction d’enseignement à l’image de ceux que tu soutient. Cet acharnement est injustifiée.

  • ModoU DIOP
    13 février 2018 12 h 02 min

    Que Dieu nous mette en garde de ces gens qui entourent Macky ils ne savent plus où aller c’est une armée dispersée, un régime finissant.

  • Ndiayes
    13 février 2018 12 h 09 min

    Pas d’acharnement le fait de dire sans l’enseignant il n’y a rien ils nous forment
    Seulement le militaire le policier bref les forces de l’ordre qui veillent nuits et jours sur notre securite peuvent faire les memes revendications sans la paix et la securite je me demande toi enseignant si tu oses sortir de chez toi
    Une fievre benigne qu’elle soit tu n’enseigneras pas
    Si chacun tire de son coté nous n’irons nulle part
    Donc toi enseignant je t’invite a etre humble c’est pas un metier une vocation

    • Sipoure
      13 février 2018 12 h 32 min

      Tu as malheureusement une vision trop simpliste des missions de chaque corps constitué. Les forces de l’ordre assurent la sécurité? On agresse à tour de bras et à tout moment de la journée partout dans ce pays. Où sont-ils? Tu as choisi De faire ce que tu souhaite et personne ne discute des droits inhérents à l’exercice de ta fonction. Si tu acceptes de reconnaître que la grève est une ultime issue dans la défense des droits et intérêts d’une corporation alors tu seras en mesure non seulement de comprendre que l’enseignant aime ce qu’il fait mais aussi de reconnaître tous les sacrifices qu’il fait pour donner un enseignement de qualité aux enfants du Sénégal.

  • Daouda Lecor
    13 février 2018 12 h 26 min

    Senghor et NDIAYE vous êtes des aigris, des ratés. Ndiaye tu ne maîtrise rien de ce que tu parles respect aux enseignants qui t’ont façonnés. Tu as 50 ans et jusqu’à présent tu es chômeur c’est ce qui te dérange

  • Ndiayes
    13 février 2018 13 h 09 min

    Daouda t’as d’arguments je le repete la profession d’enseignants est une vocation il y a infiltrations de vendeurs d’epices
    Qui peut payer un infirmier ou un medecin ou un militaire qui donne sa vie pour ta liberte toi daouda
    Aigri non peut etre un peu estoique et j’ai jamais chome

  • Gaye
    13 février 2018 14 h 12 min

    Merci ndiayes pour ce commentaire sur l’importance des agents de santé et des forces de l’ordre. Mais n’oublie pas que ces agents sanitaires ont été formés par des enseignants dans leur domaine d’activités de même que les forces de l’ordre.
    Nous ne renions pas l’importance de ces corps mais il faut que les richesses soient distribuées dans le respect des régkes d’équité et de la transparence

  • Lemou
    13 février 2018 23 h 41 min

    Les enseignants sont des maitre-chanteurs.Pourquoi délaissent-ils le public et faire cours dans le privé?

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *