West Ham veut faire payer 2 milliards à la fédération si Diafra Sakho se blesse à la CAN

West Ham veut faire payer 2 milliards à la fédération si Diafra Sakho se blesse à la CAN

Le Club de West Ham verse dans l’intimidation pour conserver son buteur Diafra Sakho. Le club anglais a envoyé plusieurs courriers à la fédération pour dire que Diafra Sakho était blessé et qu’il n’était pas en mesure de disputer la CAN qui démarre le 17 janvier en Guinée Equatoriale.

Le club anglais avait signifié dans l’un de ses derniers courriers que la FSF devait payer en cas de blessure,

‘’Ils ont envoyé plus d’une dizaine de courriers sur le cas de ce joueur, nous menaçant même qu’en cas de problème, on pourrait payer des dommages et intérêts équivalant à la valeur marchande du joueur sur le marché’’, a expliqué un responsable fédérale

Une valeur marchande qui se chiffre à plus de 2 milliards FCFA. Même si les dispositions de la FIFA prévoit un dédommagement d’un joueur blessé en sélection, il demeure certain que le cas de Diafra Sakho esy bien différent.

‘’On a compris que tout cela est cousu de fil blanc et ils oublient qu’ils ont affaire à des gens responsables et qui sont prêts aussi à user de tous leurs droits’’, a-t-il dit.

Diafra Sakho qui souffre de mal récurrent au dos se présentera aux médecins des Lions qui émettront un avis sur sa participation au non à la CAN 2015, a-t-il dit relevant que malgré la pression, le joueur est dans de bonnes dispositions pour rejoindre sa sélection nationale.

2 COMMENTAIRES
  • Siradji diop

    sa ce du malin sa

  • deug deug

    tout ça est du à la timidité et au manque de personnalité de la fédération de foit et de son président. voila comme par magie des individus qui ont maintenant les destinés du football sénégalais alors qu ils sobt inconnus du bataillon. où sont maluck sy souris, les louis camara, les yatma diop et yatma diouk. regardez la station qu’occupe platini alors que ceux qui ont porté haut le flambeau du foot sénégalais sont confinés dans un anonymat misérable sont morts au terme d’un terme d’un abandon des uns et des autres. quelle ingratitude

Publiez un commentaire