“Vrai-faux” ou “faux-vrai” décret : Frapp saisit le procureur de la République…

Le Frapp, par son délégué chargé du recrutement et du déploiement, Bentaleb Sow, qui est aussi co-coordonnateur de Noo Lank, vient de saisir le procureur de la République sur l’affaire du “vrai-faux” ou du “faux-vrai” décret. “Saisine portée par 131 citoyens…“, nous dit une note parvenue à senego.

Nous vous proposons, in extenso, la lettre des activistes au procureur de la République :

Alioune Ibnou Abatalib Sow

Dakar, le 26 mai 2020

A Monsieur le Procureur de la République
Serigne Bassirou GUEYE

Objet : Dénonciation d’infractions

Monsieur le Procureur de la République,

Nous, citoyens élisant tous domicile au siège du mouvement FRAPP/FRANCE DÉGAGE, CONOCHAP, N°195-Scat Urbam, Dakar et dont les noms ci-joints, et ayant mandaté Alioune Ibnou Abatalib Sow,

Nous avons l’honneur d’attirer votre attention sur les faits suivants :

Dans la soirée du 14 mai 2020, un décret n°2020-964 en date du 17 avril 2020 circule sur les réseaux sociaux. Il intègre tous les éléments et mentions d’un décret authentique et porte une signature présentée comme celle du Président de la République Macky SALL.

Sur deux pages, le décret semble créer un «honorariat» au profit des anciens présidents du Conseil économique, social et environnemental (CESE) du Sénégal, avec pour chacun une quantité considérable d’avantages et d’honneurs injustifiés.

Face au scandale soulevé, la présidence de la République avait rapidement dénoncé un « faux décret » n°2020-964 du 17 avril 2020 à travers un communiqué revêtu des symboles de la République et signé par la cellule de communication de la présidence de la République.

Cette défense est aujourd’hui mise à mal par les nouveaux éléments qui confirment l’authenticité du décret n°2020-964 du 17 avril 2020.

Un tel mensonge porte une atteinte manifestement grave à la crédibilité des institutions et entache l’honneur de la République.

En conséquence, nous dénonçons tous les membres de la cellule de communication de la présidence de la République d’avoir commis publiquement les infractions suivantes :
• diffusion de fausses nouvelles punie par l’article 255 de la loi n° 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal ;
• usurpation de titres et de fonctions que sanctionne l’article 226 de la loi n° 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal ;
• faux en écriture publique sanctionné par l’article 132 de la loi n° 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal ;
• faux commis dans certains documents administratifs en vertu de l’article 137 de la loi n° 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal ;
• contrefaçon des sceaux de l’Etat en vertu de l’article 127 de la loi n° 65-60 du 21 juillet 1965 portant Code pénal;
• trahison contre les institutions que sanctionne l’article 101 de la Constitution.
• trouble à l’ordre public.

Monsieur le Procureur, sous réserve de toute autre qualification que ces faits pourraient impliqués, Nous vous remercions de bien vouloir nous informer des suites que vous voudrez bien donner à cette affaire.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Procureur de la République, l’expression de nos salutations les plus respectueuses.

63
Annonces

(4) commentaires

  • Alioune Diop

    vous attendez vraiment quoi dun procureur télécommandé ???? Macky sall est le seul responsable de tout ces magouilles administratives

  • Malick Diallo

    ce procureur du systeme ne diras rien cest un proureur des chavres indien ..tant que ce systeme nas pas changer le senegal ne nira nulle part

  • Moctar Fofana

    A l’heure où le pays fait face à la pandemie comme partout dans le monde notre seule et unique priorité se doit d’etre comment venir à bout de ce fleau. 

    En prenant exemple sur le reste du monde où toutes les forces vives s’unissent autour de la question principle. Malheureusement chez nous on a une partie de l’opposition qui ne prend l’angoisse et la crainte des populations en compte pour se focaliser sur des details de faux decrets dont la verite a été retablie par la derniere sortie de Yakham Mbaye. 
    Si l’ancien PM et ses alliés ont des egos, ils doivent revenir à de bons sentiments de patriotisme pour accompagner les axes posés par les autorites pour ensemble gagner ce combat et continuer notre marche pour un Senegal de tous et pour tous.

  • Tafisco Ndiaye

    wa dolene wah si gordjiguenyi

Publier un commentaire

PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
  • 66dVENDracC9b8FUndjRet 2:30 - 07/07/2020 Kaolack : La foudre tue une personne et en blesse 4 autres…
  • chanvre-indien 1:11 - 07/07/2020 Rufisque : 335 kg de chanvre indien saisis…
  • Serigne Pape Malick v 0:11 - 07/07/2020 Insanités et insultes : Quand Pape Malick Sy recadrait la classe Politique…(vidéo)
  • ngngddd 23:39 - 06/07/2020 Barrages : Le Werder Brême sauve sa place en Bundesliga…