PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
mamadou thior - Violence en Afrique du Sud: Le journaliste M. Thior prône la loi du talion

Violence en Afrique du Sud: Le journaliste M. Thior prône la loi du talion

Le journaliste de la Radio sénégalaise internationale (Rsi), Mamadou Thior, a proposé dans un message posté sur sa page facebook, l’application de la « loi du talion« . Cela, pour « mettre un terme » aux violences xénophobes  perpétrées depuis dimanche dernier en Afrique du Sud contre les étrangers noirs. Pour ne rien tronquer de son texte, Senego vous le propose in extenso.

Violences contre les étrangers noirs en Afrique du Sud : la loi du Talion pour y mettre un terme.

Les images en provenance d’Afrique du Sud, montrant des noirs qui méritent ici le terme nègres, sont choquantes et les africains sont presque tous unanimes à les condamner. Dans des pays comme le Nigéria, la pilule a du mal à passer et ils font du œil pour œil, dent pour dent. En effet, ces sud africains ne sont pas à leur premier coup d’essai en la matière. Les ressortissants des pays voisins surtout les zimbabwéens ont payé un lourd tribut.

Ignorance

Jusque là, les autres pays africains sans doute par égard pour Nelson Mandela, s’étaient abstenus de toute vengeance mais trop c’est trop. Pour ceux comme moi qui ont eu à y séjourner, on se rend compte même si ce n’est une insulte, que les noirs sud africains sont très ignorants. Cela ne saurait toutefois pas justifier leurs actes mais imaginer ignorance plus chômage, le cocktail est explosif et gare aux bouc-émissaires. A l’heure des réseaux sociaux où l’information et les images circulent rapidement, je suis sûr qu’ils verront que leurs actes insensés, ont provoqué la colère dans presque tous les autres pays du continent. Et ils y réfléchiront à deux fois dorénavant avant d’attaquer des étrangers.

Les gouvernements Sud-africains 

C’est trop facile de voir en l’étranger la source de ses malheurs. Estimer qu’on n’arrive pas à trouver du travail à cause du nigérian, sénégalais, RD congolais et autres, est un défouloir. S’ils veulent du punching ball, ils n’ont qu’à s’en prendre aux différents gouvernements qui se sont succèdés depuis la fin de l’Apartheid. Nelson Mandela mis à part, de Thabo Mbéki à l’actuel taciturne Cyril Ramaphosa, il faut reconnaître que les initiatives en direction des noirs sud africains, ont été des échecs. C’est pourquoi d’ailleurs que l’ANC perd du terrain d’élections en élections au profit du principal parti d’opposition l’Alliance Démocratique, parti jadis des blancs mais dirigé aujourd’hui par le très emballant noir Mmusi Maimane.

Corruption

Cyril Ramphosa et son prédécesseur Jacob Zuma, ont eu maille à partir avec les Médiatrices de la République, des dames de fer qui ne laissent pas impressionner, pour mettre à nu les affaires de corruption dans lesquelles leurs gouvernants sont empêtrés.

Le luxe 

Au lieu de tout mettre en oeuvre pour sortir les quartiers noirs de l’extrême pauvreté, les successeurs de Mandela, se distinguent par leur goût trop poussé pour le luxe. Il est temps qu’ils se mettent au service de ces couches trop défavorisées qui continuent à vivre une autre forme d’apartheid, cette fois perpétrée par des leaders noirs qui ne sont pas à la hauteur de ce qu’on attend d’eux.
Shame on uninspiring leaders.

Afrique Mamadou
Annonces

(5) commentaires

Antimacky

Chapeau a vous Mr thior! u deserve to lead Senegal,wise words.

Malick Diallo

Il.faut.quon.se.dit.la.verite.lafrique.est.male.partie.cest.le.bordele.partout.

Ibu

quelle loi pour nos dirigent qui pensent aux autres pour satisfaire leur promesse electorat 10mille emploi par ans

Ibu

ce journalist me fait rire il oublie qu’il vient d’un pays qu’on appelle le senegal hahaha

Tapha

IL N’Y A PAS PLUS IGNORANT ET PLUS CORROMPUS QU’UN SÉNÉGALAIS

Publier un commentaire