PUBLICITÉ

Violence des forces de l’ordre pendant le couvre-feu : Les fautifs sanctionnés…

Les images étaient atroces. Les récalcitrants face au couvre-feu sont battus, humiliés par des membres de forces de l’ordre. Tout le pays avait alors dénoncé ces actes. Invité à l’émission Jury du Dimanche, le directeur de la sécurité publique révèle que les fautifs ont été sanctionnés.

Commissaire Abdoul Wahab Sall : “Ils ont fait l’objet au moins de mesures disciplinaires au départ”. Il ajoute également qu’ “au moins, la première catégorie de sanctions leur a été appliquée”.

Le statut de 2009

Pour le directeur de la sécurité publique, “généralement, quand il y a des situations comme ça, c’est des sanctions disciplinaires”. Se voulant plus précis, il révèle : “On a un statut qui date de 2009 avec son décret d’application qui prévoit, selon les catégories de personnel dans la police nationale, des sanctions appropriées en fonction de la faute qui a été commise”.

Les sanctions

Il est aussi revenu sur les types de sanctions que reçoivent les policiers fautifs. “Cela peut être ce qu’on appelle une cellule comme au camp Abdou Diassé, où on met quelqu’un pendant 10 jours. Il y a possibilité de prolonger 20 autres jours. Parfois, c’est suivi de conseil d’enquête, et le cas échéant, il y a plusieurs types de sanction. Cela peut être un abaissement d’échelon ou une radiation ou des sanctions intermédiaires” explique le commissaire Sall.

whatsapp 173
Annonces

(8) commentaires

  • Nanou Martineau

    La ‘punition” n’est-elle pas excessive pour ces “fautifs”, ces policiers qui n’ont fait que leur travail ? Ceux qui ont enfreints le couvre-feu devraient être punis pour avoir mis en danger la vie de leurs compatriotes!

  • Pap

    la police n’est pas la justice,le role de la police c’est de détenir un récalcitrant et de le remettre aux autorités judiciares

  • Alex

    dieureudieuf ablaye wade

  • Kanysaf

    Pourquoi sanctionner une personne qui sauve des vies ? Commissaire la population n est pas d accord. Il y a que le baton pour entendre raison dans ce pays. Le covid 19 refuse tout ce qui est droit humain. C est en voulant respecter des droits aux homos pd et autres que le covid est sorti pour dire stop a tout droit nouveau et exiger le linchage des demandeurs.

  • Mbar Ta

    Mes respects directeur À mon humble avis sanctionner ces agents serait une grosse erreur ça peut démotiver les agents .Suivre c’est soit disant droit de l’hommiste qui sont à la solde de loobie qui ne considère même pas va nous amener à l’anarchie.Chez eux il tapent là où ça mal ^^l’argent^^ alors chez nous aussi on tape là où ça fait mal .Vive le retour des lifs pour les policiers .Ce que vous ne savez peut-être pas c’est ces gens pour justifier ce qu’ils reçoivent de leur maître veulent que la police arrête des gens et qu’ils viennent faire leur show-business devant la police le filmer et l’envoyer comme preuve de leur action.Il ne faut pas leur permettre cela.Nous encourageons les forces de l’ordre ,Pas de sanction surtout ils sont même à féliciter si ils ont pris cette initiative.En tout des réactions des sénégalais que nous avons vues à la télé les sénégalais sont pour.Bonne continuation et du courage le peuple bien sénégalais est avec vous.

  • Cheikh Tidiane Diene

    je suis contre ces sanctions car ces policiers n ont fait que leur boulot car il y a dans ce pays des sénégalais qui se comportent comme des ânes il faut les taper violemment pour les remettre sur le droit chemin surtout il faut pas démotiver les forces de police de gendarmerie car c est une question de vie et de mort qui concerne tout le peuple.

  • Mamadou Dieng De Mbacke À Niary Bayfall Tél 776405946

    Défier les forces de l’ordre c’est aussi de l’indiscipline caractérisé qui mérite d’être sanctionné. Le sénégalais abuse généralement des droits qu’il s’arroge

  • Le Samouraï

    c’est pas à la police de faire la justice en levant la main sur le citoyen.
    son rôle et d’interpeller le citoyen qui enfreint la loi pour le livrer à la justice.
    A son tour celle ci lui inflige les sanctions appropriées au délit où au crime qu’il a commis.