“Viol” de Toufah : Ces Gambiens jurent sur le Coran que c’est faux

Fatou Diallo, dite “Toufah”, ancienne gagnante d’un concours de beauté en Gambie, a accusé l’ancien président Yahya Jammeh de l’avoir violée il y a quatre ans. Aujourd’hui âgée de 23 ans, elle avait annoncé aux journalistes à la dernière semaine du mois de juin passé qu’elle avait l’intention de témoigner plus tard cette année, devant la Commission vérité et réconciliation de la Gambie, qui enquête sur les abus commis sous le régime Jammeh.

Depuis lors des membres de mouvements féministes et de droits de l’homme battent le macadam en Gambie pour que justice soit faite et que l’ancien homme fort de ce pays, aujourd’hui en exil en Guinée Equatoriale, paye le prix de ses “abus”.

 Coran brandi…

Parallèlement, d’autres individus, tous convaincus de l’innocence de Jammeh, ont procédé, comme Aliou Sall, le frère du président Macky Sall l’avait fait à Dakar, pour proclamer son innocence, à des serments, la main sur le Coran. Après leurs actes, ces gens ont tous demandé aux détracteurs de Yahya Jammeh d’en faire autant, s’ils sont convaincus de leurs accusations contre l’ancien président de la Gambie.

 D’autres présumées victimes…

Fatou Diallo et d’autres jeunes femmes interrogées par Human Rights Watch affirment que le Président était un prédateur sexuel qui contraignait des jeunes femmes à avoir des relations sexuelles, en leur promettant des bourses d’études et même en les faisant payer par l’État.

 Exil

Des suites de la présidentielle de 2016, Yahya Jammeh perd l’élection contre Adama Barrow et se voit obligé de quitter sa Gambie natale et est poussé en exil. Après avoir d’abord refusé d’accepter sa défaite, Jammeh a succombé aux pressions internationales, s’est retiré de ses fonctions et s’est rendu en Guinée équatoriale. Le nouveau gouvernement gambien a estimé que Jammeh et ses associés ont volé jusqu’à un milliard de dollars dans les coffres de l’État.

À lire aussi
Italie : Un Sénégalais arrêté pour tentative de viol sur deux étudiantes...
 Les Ong derrière les accusatrices…

Human Rights Watch (HRW) et Trial International affirment dans leurs rapports que Jammeh avait mis en place un système pour maltraiter les femmes. Certaines d’entre elles étaient inscrites sur la fiche de paie de l’Etat gambien et travaillaient à State House, en tant que membres du protocole. Officiellement, elles avaient des tâches de bureau à accomplir, mais en réalité, leur mission c’était d’avoir des relations sexuelles avec le Président.

Regardez !


C'est Faux Ces Gambiens

(7) commentaires

René Diagne

méfiions de ces Ong Bras séculiers des anciens envahisseurs blancs.sources de tous nos maux depuis le debut de nos independances.je me plais de rappeler la detérioration des termes des echanges ,les ajustements structurels de deux décenies

Ndoye

imaginons quelqu’un d’assez méchant et mauvais pour voler l’argent de tout un peuple cette personne qui est assez mauvaise
pour accomplir un tel acte doit il craindre dieu cette personne doit il avoir peur de mentir non je pense pas cette personne même
qui a volé du fais qu’il ne calcule pas dieu peut il jurer sur le coran en mentant oui c’est évident jurer sur le coran peut être une preuve
de sa défiance envers dieu. Yahyah diamé toujours le coran a la main a commis nombres d’atrocité rien qu’au senegal en sponsorisant
la rébellion casamancaise

Ndiouga Ndoye

Je peux croire quil ya relations entre ces deux sai sai mais pas de viol par consentement plutot

Ndiouga Ndoye

Qui osait au temps du puissant yaya jammeh lui dire non?

Lune

Le parallèle que fait ce réseau avec Aliou Sall est dangereux , il est entrain de banaliser le fait de jurer sur le coran , écoutez si des gambiens jurent sur le coran que les accusations à leurs encontre sont faux c’est peut-être qu’ils sont de vrais musulmans eux , et qu’il croient dans cette religion , mais cela ne saurait empêcher la justice humaine sur terre comme Aliou Sall , mais peut-être à calmer les ardeurs des uns et des autres , on est musulman ou on ne l’est pas .

Eugene Senghor

Je disais l’autre jour que je n’y croyais pas trop

Eugene Senghor

Ndiouga Ndoye tu te tromped.N’oublies pas que Yaya a capturé des rebelled avant de les livrer auSénégalYayaest in homme á gris gris qui ne lui permettent pas de le faire Simon ils se gatent

Publier un commentaire