Annonces
Publicité
» » » » » » » » Vidéos: Revivez la confrontation entre forces de...

Vidéos: Revivez la confrontation entre forces de l’ordre et étudiants de l’Ucad…

  • Khalil Kamara Khalil Kamara

« Notre objectif ce n’est pas de détruire les biens publics… » propos de Ahmadou Bamba Sène, président de l’Amicale des étudiants de la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Ucad. Ce mercredi matin, ce temple du savoir a été le théâtre d’affrontements entre forces de l’ordre et universitaires. Les pensionnaires du Campus pédagogique revendiquent ainsi le retard de la réhabilitation de certains amphithéâtres de la faculté de droit.

« Les autorités nous avaient promis que les travaux allaient durer 8 mois, on en est au 15e…« , regrette Bamba Sène qui dénonce également le fait que « ces politiciens sont prêts à dépenser des milliards pour leurs activités politiques, mais quand il s’agit de l’avenir des jeunes du pays, ils les négligent…« , ce, à l’approche des élections Législatives…

Les étudiants se sont confrontés aux forces de l’ordre introduits dans l’enceinte de la faculté. Jets de pierres, grenades lacrymogènes, armes à balle blanc se sont invités dans les échauffourées.

Regardez

François Babacar Touré, secrétaire général du Syndicat des travailleurs des établissements scolaires et universitaires a réagi face à cette introduction des forces de l’ordre dans l’enceinte de l’Ucad. Les limiers ont lancé des grenades lacrymogènes devant la porte de la faculté de droit. Chose qu’ils déplorent…

Regardez

Annonces
Annonces

6 commentaires

  • RASSOUL ALEYHI SALAM
    14/06/2017 13:27

    JAAJEUF JAMBAR YI GOOR YALLA DEUGU GUEN

  • saliou
    14/06/2017 13:32

    mal gouvernance

  • bof
    14/06/2017 15:47

    Les gosses, regardez Decroix et aller poursuivre vos études!

  • Bachire
    14/06/2017 17:12

    Non mais c’est incroyable mais pourquoi les universités sénégalaises sont si négligés?.Soyons daccord sur ces termes les conditions ne sont pas réunis pour réussir et étudier à l’UCAD la preuve des bourses qui ne parviennent aux étudiants,des amphis clôturé de bâches,des restos qui cuisinent de la viande périmé,des chambres qui doivent contenir deux étudiants et qui contiennent dix étudiants c’est pathétique ou va la jeunesse de ce pays c’est pourquoi ils frappent à la porte de l’éxil même à leur risques et périls.

  • pol
    14/06/2017 20:59

    moi je demande a mes collègues policiers de faire très attentions face aux étudiants ….
    et aussi il ne faut pas oublier les événements passé :::::::::§§§§§§§§§§!!!!!!!!!!

  • Mama
    15/06/2017 09:16

    Jeunesse sénégalaise, réveillons nous.Arrêtons de nous faire briser nos rêves par des gens qui préfèrent dormir sur des oreilles dorés et laisser nos enfants dormir dans la rue.Réveillons nous, Arrêtons de nous faire prendre ce qui nous appartient

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces