Annonces
Publicité
» » » » » » » » Vidéo – Italie: 300 sénégalais dans la...

Vidéo – Italie: 300 sénégalais dans la rue, accusés par la police de trafic

  • Sharif Ndao Sharif Ndao

Le 31 mai dernier, les forces italiennes composées  de la police, des carabiniers, de la police financière, des pompiers, de la police municipale, des hommes engagés dans l’évacuation des bâtiments connus le Ghetto de Via Aristo ont surpris dans leur sommeil, à 4h du matin plus de trois cents (300) sénégalais aux fins de les déguerpir.
Selon Souleymane Ndoye, Médiateur sénégalais et très imprégné de cette affaire plus que sérieuse et qui a visité le site de la police, explique à Senego « la police donne effet à un ordre du maire pour les questions de santé et médicaux, maintenant signées par plusieurs mois. Au moins plus de 300 d’étrangers ont été jetés. Ensuite, la municipalité sera la structure fortifiée. Au cours des opérations, il a été trouvé des médicaments et des produits d’imitation. Sur place, il y a aussi le maire Francesco Maragno, le conseiller pour les travaux publics et la police locale, Valter Cozzi et techniciens municipaux », révèle-t-il.

Il poursuit via le site: « vingt-sept personnes ont été arrêtées, quatre dénoncées , dont deux pour possession de drogue et deux pour résister à un officier public. Sur les 27 arrêtées, dit le poste de police à Pescara, onze étaient accompagnées au commandement Carabiniers de Montesilvano et 16 au poste de police. La position des détenus est examinée par le bureau local de l’immigration. Les quatre personnes ont été accusées par l’équipe mobile. Au cours de l’activité ont été trouvées vingt doses de médicaments, y compris le haschisch, la marijuana et de la cocaïne, ainsi que plusieurs outils et pour étire et couper la drogue », relate-t-il.
Le corps des carabiniers a procédé à la saisie de 139 grammes de marijuana, 67 grammes de haschisch et six grammes de cocaïne. La police fiscale a saisi 20 mille articles de contrefaçon, notamment des vêtements et des étiquettes, ainsi que 1 500 cd. Pendant ce temps, le travail se poursuit sur les marches en briques de quatre entrées de bâtiments, organisés par la ville. Trois cents personnes, pour la plupart sénégalais, qui vivaient dans les bâtiments.
Pour sa part, Souleymane Ndoye estime que ce sont des accusations faites par la police italienne et d’ici peu, on en saura un peu plus.
Par ailleurs, ces sénégalais vont manifester dans l’après midi de ce vendredi pour protester contre ces fausses accusations.

 

Annonces
Annonces

6 commentaires

  • ff
    02/06/2017 14:09

    Bonjour senego mais c’est qui votre rédacteur ?
    La langue de molliere est souvant maltraité dans vos publications

  • Bah
    02/06/2017 14:13

    Moliere souvent merci

  • Bah
    02/06/2017 14:17

    On écrit Moliere souvent maltraitée merci

  • mamanfa
    02/06/2017 14:43

    les sénégalais sont sales ils veulent habiter à 15dans une chambre

  • Texas
    02/06/2017 14:47

    Avec preuve de saisi de tous ces choses :drogue,falses,ect rafètoul si sounou dèr .naniou gueuneu goorgorlo toukki dafa mèti

  • javi
    02/06/2017 16:26

    tre noir c est dur dans ce monde inentelectuel ce monde qui ne savent les valeurs de l homme et son origine

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces