Annonces
Annonces
» » » » » Vidéo – Côte d’Ivoire: les...

Vidéo – Côte d’Ivoire: les partisans de Laurent Gbagbo étaient dans les rues d’Abidjan ce samedi

2017-06-17T22:09:03+00:0056 Partages

Les partisans du Fpi, parti créé par Laurent Gbagbo, l’ex-Chef de l’Etat, actuellement incarcéré à la Haye, ont réclamé sa libération.

Le Front populaire ivoirien (Fpi) a organisé une marche dite de la colère ce samedi 17 juin 2017, à Abidjan. Malgré la pluie qui s’est abattue sur la ville, les militants du Fpi ont tenu à exprimer leur colère.

Discours du Président Affi N'guessan à la place des matyrsVous êtes venus marcher sous la pluie pour traduire de façon concrète pour crier votre colère . Démocrates de Cote d'ivoire, partisans de la liberté , vous avez honoré la Cote d'Ivoire. Parce que nous sommes venus marcher pour tous les ivoiriens. Nous sommes aujourd'hui les représentants de la Cote d'Ivoire. Et malgré la pluie, malgré les insinuations, malgré les tentatives de démobilisations, malgré la peur qui habite la Cote d'Ivoire depuis le 11 Avril 2011 , vous êtes venus nombreux.La première signification de votre présence , c'est que la Ci a décidé de rompre avec la peur. Les démocrates de Ci ont décidé de se mettre debout et d’exercer pleinement leur droit, de prendre en main leur destin et d'exprimer haut et fort leur mécontentement .On sait que c'est un pouvoir répressif, un pouvoir qui n'aime pas la liberté, qui ne fait pas la promotion de la démocratie, un pouvoir qui est inscrit dans la répression,un pouvoir inscrit dans une logique de répression et de dictature. Vous êtes venus démontrer par votre mobilisation, par votre action que ce pouvoir , nous allons l'obliger à reculer sur les libertés.Nous sommes venus marcher pour les centaines de prisonniers qui croupissent en prisonNous sommes venus marcher pour les milliers d'ivoiriens contraints en exil

Publié par Nanan Ekanza IV sur samedi 17 juin 2017

De la gare de Grand-Bassam, où a démarré la marche, ils se sont ébranlés dans la commune de Treichville, traversés le pont Charles De Gaulle pour arpenter le boulevard lagunaire. C’est à la place des martyrs à Adjamé que la marche a pris fin par un meeting.

Dans son intervention, le président du Fpi, Pascal Affi N’Guessan qui a conduit cette marche, a dénoncé une situation « cahotique » du pays. « Nous dénonçons un pouvoir répressif, un pouvoir qui n’aime pas la liberté et la démocratie », a-t-il soutenu.

L’opposition ivoirienne conduite par le Fpi, s’est insurgée contre les mutineries et les manifestations d’anciens rebelles démobilisés qui ont semé beaucoup de frayeurs au sein des populations et coûté la vie à des personnes. Tout au long de leur parcours, les partisans du Fpi, parti créé par Laurent Gbagbo, l’ex-Chef de l’Etat, actuellement incarceré à la Haye, ont réclamé sa libération.

Pour cette marche, de nombreuses délégations issues du Fpi et de l’Alliance des forces démocratiques sont arrivées de l’intérieur du pays.

Avec fratmat.info

 

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL