Annonces
Annonces
» » » » » » Vendredis Rouges pour Khalifa Sall : Sonko,...

Vendredis Rouges pour Khalifa Sall : Sonko, Doudou Wade et Bamba Fall s’en prennent à Macky et Niasse

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

Ousmane Sonko et Doudou Wade étaient les invités des Vendredis rouges organisés par Bamba Fall dans le cadre de la lutte contre l’emprisonnement de Khalifa Sall. Le député et leader de Pastef, le neveu de Me Wade et le maire de la Médina, ont craché du feu sur Macky Sall et Moustapha Niasse.

Réaffirmant son soutien à Bamba Fall et Cie dans la lutte pour la libération de Khalifa Sall, le leader de Pastef a appellé à l’unité de l’opposition. «Le dossier de Khalifa Sall doit rassembler tout le monde pour la lutte contre l’arbitraire, il faut unifier les acteurs pour faire face, avise-t-il. Isolément, personne n’a les moyens de faire face à un dictateur qui a tous les moyens de l’Etat à sa disposition.» 

Selon Sonko, le Président Macky Sall est prêt à tout pour avoir un second mandat en 2019. «Nous devons lui montrer que nous sommes également prêts à tout pour l’en empêcher, les discussions et conciliabules n’y feront rien, ce n’est pas un combat de salons ou de bureaux, c’est un combat de terrain. J’appelle tous les acteurs politiques de l’opposition à se réunir en perspective de 2019.»

Pour l’ancien président du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates, responsable du Parti démocratique sénégalais, Doudou Wade, également invité de la manifestation, le seul tort de Khalifa Sall, «c’est de ne pas avoir choisi la voie de Tanor Dieng en étant l’esclave de Macky Sall». 

« Khalifa Sall a refusé de vendre son âme, ses problèmes ont commencé en 2009 quand il a gagné tout Dakar lors des Locales. Dès lors, pour Macky Sall, il fallait soit avoir l’intelligence de comprendre qu’un nouveau leader émergeait et tout faire pour le garder, soit devenir jaloux et chercher par tous les moyens à l’éliminer », a indiqué Doudou Wade.

Doudou Wade affirme qu’aujourd’hui, Moustapha Niasse est celui qui est chargé de l’exécution du maire de Dakar, avec l’aide de Ousmane Tanor Dieng. Et il jure que le président de l’Assemblée nationale devra un jour où l’autre répondre devant la Crei.

Bamba Fall d’y rajouter une couche : «Moustapha Niasse se dit héritier de Senghor, mais si Senghor ressuscitait aujourd’hui, il l’assassinerait.» Selon le maire de la Médina, cette Assemblée nationale qui viole allègrement les lois, est une honte pour le pays et Niasse est en train d’écrire les pages les plus sombres de l’histoire du Sénégal.

Le jeune socialiste interpelle par ailleurs l’ancien Président et ancien Secrétaire général du Ps, Abdou Diouf. Pour Bamba Fall, il n’a pas le droit de se taire sur la situation actuelle. «Abdou Diouf, votre silence est criminel», martèle-t-il. Ousmane Tanor Dieng est également prévenu, Bamba Fall et Cie ne se laisseront pas expulser du Ps.

Annonces
Annonces

4 commentaires

  • Amadou Guisse
    05/11/2017 13:08

    Il faut qu’ils remercie adieu est ils va créer son partie c’est simple

  • Faye Bretagne
    06/11/2017 06:10

    Il est le digne fils du ps Khalifa les autres sont des exortes rural donc une personne te exclu chez toi dans ta propre maison tanor n’a que retourner cultuvè la terre

  • Malick diop
    07/11/2017 21:04

    Le président ne doit pas la justice pour son propre compte

  • Ousmane+Tall
    09/11/2017 11:05

    wakhrek,allez travailler,vous passer tout votre temps à faire de politique alors que vous n’avez même pas de base s

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL