Annonces
» » » » » Une mosquée « libérale », ouverte aux femmes...

Une mosquée « libérale », ouverte aux femmes et aux homosexuels, inaugurée à Berlin

  • Khalil Kamara Khalil Kamara

Le lieu de culte, qui veut accueillir hommes et femmes, sunnites, chiites ou alévis, homosexuels ou trans, est installé dans un bâtiment de la communauté protestante. Des musulmans ont fondé à Berlin une mosquée « libérale », qui a été inaugurée vendredi 16 juin en présence de l’Américano-Malaisienne Ani Zonneveld, l’une des rares femmes imams dans le monde, et sous l’œil de nombreux médias allemands et étrangers.

« Nous voulons lancer un signal contre la terreur islamiste et le détournement de notre religion », dit l’une des fondatrices de ce nouveau lieu de culte musulman, Seyran Ates, avocate et militante des droits des femmes très connue en Allemagne. Elle a notamment été critiquée par les conservateurs pour avoir appelé l’islam à une révolution sexuelle.

Ouverte aux sunnites et aux chiites

Dans la mosquée Ibn Rushd-Goethe, hommes et femmes prient ensemble et prônent un islam moderne, débarrassé de ses tabous. Certaines fidèles portent le voile, d’autres pas. Le prêche se fait en allemand. Les sept membres fondateurs de la communauté veulent ouvrir les portes de leur salle de prière aux sunnites, aux chiites, aux alévis mais aussi aux homosexuels et aux transsexuels. «Seuls niqabs et tchadors seront interdits», précise Seyran Ates, à qui Libération a consacré un portrait.

Tous les courants de l’islam sont les bienvenus dans cette mosquée progressiste, qui porte intentionnellement le nom du poète allemand Goethe et du médecin et philosophe arabe andalou du XIIe siècle Ibn Rushd (aussi connu sous le nom d’Averroes).Signe de son ouverture, ce lieu de culte musulman, qui s’ajoute aux quelque quatre-vingts mosquées que compte Berlin, est installé au troisième étage d’un bâtiment de la communauté protestante. Cette « mosquée » n’est pour l’instant qu’une salle de quatre-vingt-dix mètres carrés, annexe de l’église évangélique Johanniskirche, comme l’explique le site Deutsche Welle.

Contexte de tensions

Devant l’entrée du bâtiment, la présence policière est visible. Les fondateurs assurent néanmoins n’avoir jusqu’ici reçu aucune menace. Mais ils savent que leur communauté ne fera pas que des heureux. L’avocate berlinoise d’origine turque Seyran Ates, 54 ans, vit sous protection policière et a dû interrompre ses activités depuis qu’elle a défendu des victimes de crimes dits d’« honneur ». Ce qui n’entame pas sa détermination, puisqu’elle s’apprête, selon Libération, à entreprendre des études de théologie islamique pour devenir la première femme imam en Allemagne.

Le pays, qui compte plus de quatre millions de musulmans, a été la cible d’attaques djihadistes, notamment le 19 décembre 2016, jour où un attentat au camion-bélier a fait douze morts sur un marché de Noël de Berlin. L’arrivée de plus de un million de réfugiés, pour beaucoup musulmans, depuis 2015 a également exacerbé les peurs de certains Allemands, notamment lorsqu’il s’est avéré que des djihadistes avaient profité de ce vaste mouvement de migration pour gagner l’Europe.

Avec lemonde.fr

 

Annonces
Annonces

12 commentaires

  • Abdlhakim-Serge Danler Baumgartner
    18/06/2017 15:25

    Ce n’est encore qu’une source de tension. Je réprouve toutes actions allant dans le sens contraire de la sunnah. Ceci, manifestement, ne peut pas être agréé par l’Islam. Le plus grand risque viendrait d’un extrémiste qui ferait un carnage lors d’une prière. Alors viendrait les atermoiements, les pleurs, et surtout les condamnations contre un Islam intolérant. L’Islam n’a pas besoin de cela…

  • defense
    18/06/2017 17:00

    L’islam n’est pas une pensée mais une voie alors foutez nous la paix

  • ibra
    18/06/2017 17:04

    c’est du n’importe quoi c’est pourquoi le terrorisme se multiplie dans l monde

  • Doff
    18/06/2017 17:28

    Les modalités de pratique de la religion musulmane sont bien définies par le courant et la sounna du prophète. Donc des modifications arbitraires de celles-ci pourront constituer un manque de respect par rapport à la religion et a tout bon musulmans. Les conseqences sont à chercher dans des événement récent que le monde entier fut témoin. En bon entendeur amlén diom. On ne joue pas avec la religion

  • abdoulaye konatè
    18/06/2017 19:23

    mais ils sont fou ces blancs c’est cela leur nouvelle trouvaille pour combattre l’islam . Mais c’est peine perdue DIEU ne perdra jamais qu’il le veuille ou non c’est ça la vérité

  • taphiser
    18/06/2017 22:55

    C’est un complot contre l’islam. ils ne peuvent plus empcher son expansion. maintenant olis essaient de le dnaturer

  • Bachire
    18/06/2017 23:33

    Celui qui tente d’éteindre l’islam est semblable à celui qui tente de souffler sur le soleir pour éteindre le soleil y parviendra t-il?.Allah est témoin de tout et Allah est le meilleur des juges.Ce qu’ils font n’a rien a voir avec l’islam car l’islam est une religion de paix,de fraternité et d’anti-blasphème.

  • karime
    19/06/2017 09:52

    yèen sama mbokku yi buleen faate ne ba adduna sosoo ba leegi fulu baax masa am lu boona nga ca wetga loolu lu sunu boroom dogal la te kenn ménu koo dindi ndax buka nee xoon kon du bind saytane ba pare rébuka ndax moom la jékk’a ci Adama te kooki di Ibliis jaamu na Yàlla boroom bi ciy Att looxámne Yàlla rekka mooka xam ak ñamko xamal muy sooga bin sunu maam Addáma ba pare santko mu sujóot ci moom Ibliis báññ neko kii bánn rekk la te man ci sawara ngama bind kon maka gén ca la Yálla daqe ca Ajánna jam nekkoon waaye teewul mu may ko doole jumu mana fékke nit ñi ba yóobu leen sawara li moo tax képp ku yálla namul ak texe ci yaw doomana mucu ciy pexeem te kon wayées bi laai sawara ñeena kooku teli léep pexeem saytaane rek la kon nik nanu ñaan Yàlla mu musalnu ci saytaane muñu rébbu moomi mucu ci moom ak lèpp lukoy nuru tey nuru nurulu Islaam ndax duñoom tooti la saytaane jápp amna ñu leen yées fopp ñingi yoor séeni Radio aki Téle woote ca káw naan yálla neena li neena laa tedu darra ludul ay fenni kesee la dëkk di xas sunu magg ñu baax ñifi nekkoon démbu di def lubaax ba jógefi kumeel maam sidy Hasmalik ak Seex Hamadu Bamba maam málik Tubaab bi dadaan yabal ay rambaac ca birr Këram ngir ñudika yéddu ndax ñuna am luñko jappe ba muju ñu xamnee xéll kii liñ begg bugu ci darra ñoom Aduna lañiy wuut moom Yàlla lay wuut ñu muju di wuta xaritook moom waaye moom musax cik jammu yállaam rek yamca Sëriñ tuubaa moom 1895 ba 1927 lu digante luy ray ak lu ñaaw lumana gaceel nit fexeel nañ koka waay munuñu ci moom Darra te mune baal naa leen ñoom ñéep Tubaab bi ak ñiñu andaloon ñépp jii jikko moo jara roy waaye xasánte aka yèjjante loolu jikko yufi Naary Éendi la yaggufi ndax Yálla moome bula sa mbokum jullit toñee nanko jégal te yálla rek tax neena man it danala jéggal say tooñ yi ngama toñoon bula keneen koo bokalut Diinne tooñee it nga jégal ko gir Yálla malay fayul te dinaala musal ciw ayam kodaal di dem di taal ay ndell aka rayaateci ñula deful Darra moom bukul Islaam bu baax bu jullit yéep bokkoon di juball tey bale kon dina muju ñéppa leen di muju bég mbeggel gu amul gaap wasala ngen baal ma ax baal na leen

  • Une mosquée « libérale », ouverte aux femmes et aux homosexuels, inaugurée à Berlin | SimRadio
    19/06/2017 10:59

    […] LIRE LA SUITE […]

  • diop
    19/06/2017 12:17

    C’est SENEGO qui se fiche de la religion en relayant cette information. N’importe quoi

  • modou wade
    19/06/2017 12:35

    C EST LA RAISON POUR LA QUELLE LES TERRORISTES VOUS TERRORISENT

  • darknes
    23/06/2017 04:04

    yalna yalla halack lén

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL