UGB : La coordination des étudiants dément le Saes

Selon la coordination des étudiants de Saint-Louis, il n’a jamais été question de saccages, menaces ou attaques physiques, contrairement aux accusations du Saes, lit-on dans un communiqué reçu à Senego.

D’après la Cesl, s’il y a une structure syndicale qui mérite d’être dissoute, c’est bien le Saes.

La coordination des étudiants de Saint-Louis précise qu’elle a entamé une série de négociations et d’alertes depuis le début du mois de janvier, notamment avec les autorités internes, externes et les familles religieuses.

Après cette série de négociations sans suite, la Cesl a convoqué une assemblée générale et deux décisions ont été prises : descendre sur la nationale pour se faire entendre et prélever symboliquement une partie de l’eau usée qui se déverse devant leurs portes et restaurants et la verser devant les portes des autorités sous forme de protestation.

 

Publier un commentaire