Ucad : Drôle de policier arrêté par des étudiants

Lors du face à face avec les policiers, des étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop(Ucad) de Dakar les étudiants ont pris un policier.

C’est un jeune élément du Groupement mobile d’intervention(GMI). Même si son nom n’a pas été identifié, le flic a été tout de même drôle. Encerclé, le policier s’était vite déshabiller. Quand les étudiants l’on saisi, il avait tremblé comme pas possible. Comme pour se soustraire de ce qui l’attend, il fait comprendre à ses bourreaux qu’il est étudiant. Quand on l’a demandé sa Faculté, il répondu sans problème. Ce n’est pas tout. Car de sa volonté de dissiper la vigilance de ces étudiants, ces derniers veulent contraire y savoir plus. Quand on l’a demandé le numéro de carte d’étudiant, il répondu 0008. Un numéro qui n’existe pas sachant que ce dernier commence toujours par l’année où tu as décroché le bac. Huppp !!! Il a été pris à parti. Heureusement, certains étudiants l’ont sauvé.
avec setal

4 COMMENTAIRES
  • jii

    Il faut que Mackysoit trainer devant la justice
    Et il faut e pousser à faire passer son réfferendumpour limiter son mandat ;il est temps qu’ il laisse le pays en paix ; c’est un type de sang

  • Sene Pap

    Espérons k Macky parte le plus tot possible.Car avec lui les malheurs iront crescendo

  • baaraye

    Ki d’où déem limou yor momou ko la police doit protéger la. Population mais non la massacre pour le Gestapo Faye-Sall

  • Asta Wade

    Les sénégalais oublient le cas de l’étudiant Balla Gaye tué par la police de Abdoulaye WADE et de Khadim Bousso neveu de Serigne Saliou Mbacké dernier fils de Serigne Touba sur terre tué à Touba même sur ordre de Idrissa SECK avec la bénédiction du prince qui se dit mouride mais plutôt franc maçon, et plus grand déstabilisateur du Sénégal
    depuis son indépendance. Le PDS oublie ses meurtres ou ceux que son régime a cautionnés. Laissez Bassirou DIAW dernier victime des agitateurs de l’UCAD. Vivement que les étudiants comprennent qu’ils sont utilisés pour déstabiliser notre cher Sénégal

Publiez un commentaire