Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Trump mis en accusation à nouveau, mais que va-t-il se passer après ?

Donald Trump est devenu le premier président américain à être destitué à deux reprises, après que la Chambre des représentants a voté pour l’inculper d’incitation à l’insurrection. Il a été mis en accusation pour la première fois en décembre 2019 pour abus de pouvoir et obstruction au Congrès, en raison d’allégations selon lesquelles il avait demandé l’aide de l’Ukraine pour augmenter ses chances de gagner les élections. Et une une seconde fois après qu’une foule de ses partisans a assiégé le Capitole, il y a dix jours. 

 Trump a ensuite été inculpé

Donald Trump a été mis en accusation une seconde fois après que ses partisans ont assiégé le Capitole lors de la confirmation des votes du collège électoral le 6 janvier. Les démocrates ont élaboré des plans de destitution, cherchant d’abord à ce que le vice-président Mike Pence invoque le 25e amendement et le démette de ses fonctions. Trump a ensuite été inculpé d'”incitation à l’insurrection” mercredi soir. Il a été suggéré que le procès pourrait avoir lieu dès le 19 janvier, bien que cela n’ait pas été confirmé.

Biden doit prendre ses fonctions le 20 janvier, ce qui signifie que le procès pourrait dominer les premières semaines de sa présidence. Le Sénat aura besoin d’une majorité des deux tiers pour que la condamnation soit effective.

Le jury désigné

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a déjà nommé neuf “responsables de la mise en accusation”, qui présenteront les arguments de la Chambre pour la mise en accusation pendant le procès. “Il doit partir, il est un danger clair et présent pour la nation que nous aimons tous”, a-t-elle dit de Trump.

Mais certains membres ont demandé que la procédure soit retardée de plusieurs mois, ce qui permettrait au Sénat de confirmer le cabinet de Biden.

Jusqu’à présent, M. Biden s’est tenu à l’écart de la procédure de destitution et a laissé au Congrès le soin de décider de la date de la procédure. Une fois la date fixée, la procédure durera probablement plusieurs mois.

Trump et perte de ses droits

Trump pourrait se voir interdire de se présenter à nouveau à la présidence, s’il prévoit de le faire en 2024. Il pourrait également perdre ses droits à la pension accordée aux présidents après leur mandat

 

62 Whatsapp
Annonces
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
    20:48 - 18/01/2021

    Suivez en direct l’entretien Avec Marième Faye Sall… (Vidéo)

    Whatsapp
    20:45 - 18/01/2021

    2e vague Covid-19 : Les prières recommandées par Chérif M. Aly Aidara (Guide communauté chiite)

    Whatsapp
    20:41 - 18/01/2021

    Des Sénégalais de Provinces catalanes réclament un consulat de proximité

    Whatsapp
    20:21 - 18/01/2021

    Turquie: Mame Baba Thiam buteur et passeur décisif avec Fenerbahçe

    Whatsapp
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp