Travail domestique non rémunéré : La plaidoirie du ministère de la Femme (Senego Tv)

Travail domestique non rémunéré : La plaidoirie du ministère de la Femme (Senego Tv)

La Directrice de l’Equité et de l’Egalité de Genre a plaidé une meilleure condition d’épanouissement des femmes dans le travail domestique. Madame Aissatou Diouf, représentant le ministre de la femme, a lancé une plaidoirie en faveur de la reconnaissance et de la valorisation du travail domestique non rémunéré, qui est majoritairement effectué par les femmes. Elle s’exprimait, ce mercredi, lors d’une rencontre de haute facture sur le travail domestique non rémunéré, organisée le Creg (Consortium régional pour la recherche en économie générationnelle), à Dakar.

Cette initiative vise à sensibiliser les décideurs politiques et le public sur l’importance de ce travail souvent négligé, mais important pour le fonctionnement des foyers et de la société en général.

« On doit aider les femmes…La Constitution, article 17, a bien dit il faut alléger le travail domestique des femmes. Le gouvernement a reconnu le travail des femmes dans les maisons que personne ne peut payer…Le travail des femmes prend beaucoup de temps. Donc, on doit les soutenir dans les maisons parce que ce travail domestique prend tout leur temps« , a déclaré Aissatou Diouf.

La Directrice de l’Equité et de l’Egalité de Genre prône pour l’équilibre entre les hommes et les femmes dans les maisons. Aissatou Diouf demande ainsi la revalorisation de ce travail, qui reste d’ailleurs invisible dans les maisons.

Des parlementaires ont pris part à cette rencontre.

Regardez

1 COMMENTAIRES
  • L'analyste

    Parce que le gouvernement n’a jamais organisé ce secteur. Il nous faut un plan de recrutement, de travail, et dénumeration.surtout les catégorises ((A,B,C))et chaque catégorie son salaire minimum et le nombre d’heures de travail journalière

Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *