Trafic de médicaments – « Il y a de gros bonnets non inquiétés », dit Amadou Niang

Amadou Woury Dialllo, condamné dans l’affaire des faux médicaments à 5 ans de prison, a été gracié, alors qu’il n’a même pas purgé la moitié de sa peine. Ce qui a surpris l’Ordre des pharmaciens du Sénégal, qui révèle une mafia dans ce business.

« La lutte contre les médicaments illicites n’est pas facile. Il ne faut pas avoir peur des mots, il y a un grand lobby derrière. On s’attend à toutes les éventualités lors du procès, mais nous avons une forte détermination pour lutter contre cette activité », a avancé le président, de l’Ordre des pharmaciens du Sénégal, Amadou Niang .

De son avis, les boss de ces trafiquants sont de gros bonnets que la justice n’inquiète pas. La saisie des cartons de faux médicaments lors de l’arrestation de Amadou Woury Diallo et Bara Sylla, en est une parfaite illustration. « Lors de l’interpellation des mis en cause par les gendarmes, dans chaque carton, il y avait le nom du propriétaire. Quand on a su qu’ils n’ont arrêté que deux personnes, on était outrés. Il y a de gros bonnets, toutes sortes d’autorités derrière, que personne n’a inquiétés ».

Pour rappel, le procès en appel de l’affaire des faux médicaments se tiendra ce 27 mai 2019.

(3) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
xuli beudes

Relisez mon commentaire d’hier, oui les grâces se vendaient à partir de l administration pénitentiaire. J en étais témoin en 2012

Camara

Comment notre pays peut avancer avec une telle mentalité, c’est triste.

Leave a Reply to xuli beudes