Annonces
Publicité
» » » » » Togo : l’opposition maintient la pression...

Togo : l’opposition maintient la pression dans les rues du pays

  • Ankou Sodjago Ankou Sodjago

Les militants de la coalition de l’opposition sont de retour ce 7 novembre dans les rues pour trois jours de manifestations. A Sokodé (environ 300km de Lomé), très tôt ce matin, les forces de l’ordre ont bouclé les différentes artères de la ville empêchant les militants de l’opposition de sortir et manifester librement. Lundi soir, le gouvernement a annoncé une série de mesures pour tenter de créer un « climat d’apaisement » et favoriser une amorce de dialogue politique.

Le gouvernement togolais a annoncé dans un communiqué la libération de 42 personnes jugées et condamnées dans le cadre des récentes manifestations de rue, par son souci de promouvoir un climat de paix et de cohésion sociale.

Ces manifestations ont déjà causé la mort d’une vingtaine de personnes et occasionné des centaines de blessés graves et d’importants dégâts matériels.

« Le gouvernement a décidé de prendre les mesures nécessaires à la remise en liberté de 42 personnes interpellées, jugées et condamnées par diverses juridictions dans le cadre des récentes manifestations violentes », indique le texte, délivré par Yaovi Attigbe Ihou, le ministre en charge de l’Industrie et du Tourisme.

Le gouvernement a également annoncé prendre des « dispositions nécessaires pour l’ouverture à Lomé d’un dialogue avec l’ensemble de la classe politique togolaise », alors que de nombreuses voix s’élèvent depuis plusieurs semaines, au Togo et au sein de la communauté internationale, pour appeler les protagonistes de la crise en cours à ouvrir un dialogue politique.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *