Thiès: « Dame Kâ battu plusieurs heures durant par des policiers et  coffré dans la malle-arrière d’un taxi »

Thiès: « Dame Kâ battu plusieurs heures durant par des policiers et  coffré dans la malle-arrière d’un taxi »

Les éléments du poste de police de Médina Fall à Thiès ont été informés  d’un vol de bétail au quartier Chine, dans la nuit du lundi à mardi dernier.

Et la police après enquête,  a arrêté quelques malfrats dont  Amadou Dame  Kâ. Qui est décédé au cours de sa garde-à-vue au commissariat central de Thiès.

Mais la famille du défunt a incriminé la police d’être à l’origine de la mort du supposé voleur.  Pour Simbine Kâ,  père du défunt, « cette mort  fait suite aux tortures et sévices corporelles que les policiers lui ont fait subir au cours de l’enquête ».

Mieux l’oncle du défunt, Djiély Kâ, a davantage enfoncé les policiers qui ont procédé  à une perquisition de son domicile.

« Les policiers qui ont menacé de le tuer l’ont battu plusieurs heures durant à son domicile. C’est lorsqu’il a semblé perdre connaissance, que  les policiers lui ont passé les menottes, avant  de le précipiter dans la malle-arrière de l’un des taxis qui l’a conduit à la police.  Au moment de vider les lieux, deux policiers ont pris place sur le capot de la malle-arrière du taxi », confie Djiély Sow dans L’Obs.

Le procureur de la République a confié l’enquête à la Brigade de recherches de la gendarmerie de Thiès.

4 COMMENTAIRES
  • Iba

    Meme s’il etait coupable c’est pas digne dans un Etat de droit que des forces de l’ordre agissent de la sorte. Ils oublient souvent qu’il y’a la présomption d’innocence. N’importe quoi

  • nite

    je ne suis pas d accord on devait les condamner plutot à 20 ans de travaux forcés au moins que de les torturer à mort.

  • AZIZ

    ce sont des voyous ils meritent sa la police na rien fait

  • Pekin

    Nous connaissons l humanisme et la foi du Commissaire de Thies .N accusons pas vite la Police

Publiez un commentaire