PUBLICITÉ

Thierno Bocoum : “L’avenir du Franc Cfa, notre monnaie d’échange, se décide en France et…”

Le gouvernement français a adopté, en Conseil des ministres le projet de loi qui entérine la fin du franc Cfa. D’où cette réaction de Thierno Bocoum qui, dans une note parvenue à senego, a fait des remarques.

Ce que dit le projet de loi français…

En effet, c’est en conseil des ministres que la France a renoncé au dépôt de la moitié des réserves de change de la BCEAO sur un compte à Paris, marquant l’une des étapes prévues par l’accord du 21 décembre dernier. Emmanuel Macron et Alassane Ouattara avaient annoncé alors, la fin du CFA et la naissance de l’Eco. Ainsi, si l’on se base sur le projet de loi français, si les représentants de la France ne siégeront plus au sein des instances monétaires, Paris conservera un droit de regard, notamment en cas de crise, sur la gestion de la nouvelle monnaie.

Nous vous proposons, in extenso, la réaction de Thierno Bocoum :

L’avenir du Franc Cfa, notre monnaie d’échange, se décide en France et ce sont les médias qui nous informent.

Nos chefs d’Etat africains ne veulent certainement pas danser plus vite qu’une musique qu’ils n’ont pas composée.

Attendent-ils le top du DJ ?

Finalement tout cet appareil de gestion autonome n’est que de la frime. Nous ne sommes pas souverains.

Il faudra savoir bien observer pour pouvoir bien réformer.

L’accessoire suit le principal.

Bon week-end.

Thierno Bocoum
President du mouvement Agir

Annonces

(7) commentaires

  • Las

    Wakhgnou lougnou xamoul waye 
    Xana ba idy neker PM xamo Wone Li 
    Politicien you Sénégal yi ay wakh rek Day and night. 

  • Charles

    SVP,IL FAUT PAS FAIRE COMME SI
    ON NE SAVAIT PAS.
    LA FRANCE GERE LES PAYS DE
    L’AFRIQUE FRANÇAISE.

  • Cheikh Amidou Toure

    où est le problème ? il y a eu des négociations et la France exécute ses engagements, en soumettant un projet de loi à son Assemblée. Je t aime bien Thierno, mais évite de parler inutilement. Attends l application de ces accords. y aura beaucoup à dire. fraternellement

  • Malick Diallo

    en tout ça ont dirais que la france ne veux pas nous lacher cher prèsident africains soiyer tres prudent pour en effet detre vigilant vigilans parceque la france ne veux pas lavacement de lafrique cher chef detats faite attention prudence ne faites pas comme les porteurs de plancardes toutes choses se prepare donc prudence surtout lattention du president macky sall

  • Hamidou Ba

    vraiment jai pitié de mon Afrique des dirigeants a deux baal laisse tomber !!!

  • Mb Tokyo.jp

    C triste ,j’ai Pitier de l’Afrique. Ils faut affronter le monde dans sa réalité.🙏🙏🙏

    • Ousmane Senghor

      toi tu parle du CFA qui t’avais donné ‘laccord du CFA arrête tu ne sais rien ce que tu dit