Tensions accrues au Darfour: Siège et combats à El Fasher soulèvent des inquiétudes internationales

Tensions accrues au Darfour: Siège et combats à El Fasher soulèvent des inquiétudes internationales

Depuis plus d’un an, la guerre oppose l’armée du général Abdel Fattah al-Burhane aux Forces de soutien rapide (FSR) dirigées par le général Hemmedti. El Fasher, capitale du Darfour-Nord, est actuellement assiégée par les FSR, augmentant les tensions dans cette région déjà fragile du Soudan. Cette escalade intervient malgré la détention de la ville par l’armée régulière.

Les Nations unies ont exprimé de sérieuses préoccupations face à l’intensification des affrontements. Clémentine Nkweta-Salami, émissaire de l’ONU au Soudan, rapporte des tirs à l’arme lourde et des attaques dans des zones densément peuplées proches et autour d’El Fasher, causant de nombreuses victimes civiles. Des appels urgents à protéger les civils ont été lancés face à la situation qui s’aggrave.

La ville d’El Fasher, qui accueille un nombre croissant de déplacés internes, est une mosaïque ethnique sous haute tension. Les craintes d’atrocités se multiplient suite aux récentes exactions et au massacre de 15 000 Massalit à El Geneina en juin 2023. Les routes vers le Tchad sont bloquées, augmentant l’isolement et la précarité des habitants.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire