Tchad : Maksim Shugaley effectue une visite controversée à Ndjamena malgré les sanctions internationales

Tchad : Maksim Shugaley effectue une visite controversée à Ndjamena malgré les sanctions internationales

Sous les sanctions des États-Unis et de l’Union Européenne, le directeur de la Fondation pour la protection des valeurs nationales, Maksim Shugaley, a récemment conclu une visite à Ndjamena, au Tchad. Ce personnage russe, lié par le passé au groupe Wagner et à Evgueni Prigojine, entendait mener une étude sur l’opinion publique tchadienne.

« Notre visite au Tchad a duré cinq jours. J’ai eu l’opportunité de rencontrer divers acteurs politiques et civils pour nourrir mes recherches scientifiques », a expliqué Shugaley au quotidien Le Monde. Cette déclaration intervient alors que son rôle dans d’autres nations africaines soulève des inquiétudes sur ses véritables intentions.

Interrogé quant au futur des relations russo-tchadiennes, Shugaley estime que le partenariat n’a pas encore atteint son plein potentiel. De plus, des experts analysent sa présence comme prémice à une influence accrue de la Russie en Afrique centrale, à l’instar de ses actions observées dans d’autres pays comme la Centrafrique et le Mali.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire