Tambacounda: Plus de 500 réquisitions distribuées à des enseignants

‘’Cinq-cent-deux réquisitions ont été distribuées dans toute la région’’, a dit M. Niane, relevant que ces décisions continuent d’être remises aux enseignants concernés. Ces réquisitions, a-t-il précisé, ne visent pas les enseignants qui font grève, ce qui est un droit, mais ceux font de la rétention de notes et qui ne prennent pas part aux conseils des classes.

L’inspecteur d’académie a signalé l’existence de plusieurs cas de figure. Parmi les lycées, il y en a quatre qui ont organisé un conseil des classes, dont le lycée de Kidira qui n’a pas fait grève, le lycée de Ballou et Golmy (département de Bakel) qui font grève mais qui ont tenu un conseil et qui n‘ont pas retenu les notes. Le lycée de Diawara a rendu les notes, mais n’a pas encore organisé de conseil, a-t-il indiqué. Dans d’autres établissements, il y a des enseignants qui sont en train de rendre les notes qui étaient retenues jusque-là. Le collège de Tamba commune 2 a remis les bulletins de notes depuis le 21 mai.

‘’Il y a des lycées où il y a des radicaux’’, a-t-il poursuivi, citant le Lycée Mame Cheikh Mbaye et Tamba commune. ‘’Ils font grève, ils retiennent les notes et ne tiennent pas de conseil des classes et même après les réquisitions, le rythme est lent’’. Interpellé sur une éventuelle radiation d’enseignants, le responsable académique a souligné : ‘’On n’en est pas encore là, actuellement, c’est l’heure des réquisitions, pour demander aux professeurs de rendre les notes, et on n’espère vraiment ne pas en arriver là’’.

‘’Les professeurs sont des citoyens, des responsables, je pense qu’ils mesureront l’enjeu et je suis sûr qu’ils reviendront à de meilleurs sentiments, compte tenu de la disponibilité de l’Etat à satisfaire leurs revendications. C’est ma conviction profonde’’, a dit M. Niane. Au sujet d’éventuelles mesures d’accompagnement, l’IA a noté que bien que le quantum horaire ait été entamé. ’’On n’aura pas besoin de remédiation, car la grève n‘a pas été sauvage’’, a t-il assuré.

 

1 COMMENTAIRE
  • lamba

    C’est de la merde de travailler au Sénégal. Il n’y que la politique et le banditisme. Les enseignants sont fatigués . Ce sont les fonctionnaires les plus endetté de notre ère .

Publiez un commentaire