Stromae: « J’ai appris à me méfier de l’image que les médias occidentaux renvoient de l’Afrique »

Avant de s’envoler pour l’Afrique du Nord, Stromae s’est confié sur ses origines dans les pages du magazine Jeune Afrique.

Stromae est sur le devant de la scène musicale francophone depuis la sortie de son second album intitulé Racine Carrée en 2013, avec des titres tels que Formidable et Papaoutai, dont le clip a été visionné plus de 150 millions de fois sur la chaîne VEVO du chanteur belge.

A 29 ans, Stromae, de son vrai nom Paul Van Haver, s’apprête à entamer une tournée africaine qui débutera au Maghreb, en Algérie, le 30 mai prochain avant de se poursuivra en Afrique subsaharienne en 2015. L’artiste, né d’un père rwandais, revient pour l’occasion sur ses origines dans une entrevue avec la magazine Jeune Afrique.

De sa tournée africaine, il évoque son ressenti : « Je connais cette attente, elle me fait peur. Comment vais-je vivre ce choc qui sera aussi une confrontation avec une part de moi-même ? J’ai appris à me méfier, presque instinctivement, de l’image que les médias occidentaux renvoient de l’Afrique. Mais en même temps, avec beaucoup d’humilité, je sais que j’ai encore tout à apprendre. […] Paul, tu es encore loin, sors de ta tanière. Une autre Afrique existe, qui n’est ni misérable, ni pitoyable.  »

1 COMMENTAIRE
  • *maxime*

    tu a raison Stromae.

Publiez un commentaire