Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Soutien à Sonko : “Il est inacceptable que quelqu’un reste chez lui”, Cheikh Bamba Dièye

La procédure de levée ou non de l’immunité parlementaire de Ousmane Sonko se poursuit avec la majorité. Même si l’intéressé a décliné l’invitation de la Commission ad hoc, et que les représentants de l’opposition et non-inscrits ont démissionné de ladite Commission, Cheikh Bamba Dièye  dans Objection, sur Sud Fm, lance à ses pairs opposants un message de soutien pathétique à Ousmane Sonko, “l’opposant le plus agressé”. 

Repositionnement de l’opposition ?

L’opposition est-elle en train de se repositionner par rapport à une condamnation de Ousmane Sonko ? Pour Cheikh Bamba Dièye, qui en tire des enseignements, les arrestations à Pastef inquiètent à plus d’un titre.

La première, avance le leader du Front pour le socialisme et la démocratie/Benno Jubël, c’est une adresse aux leaders de l’opposition et aux leaders politiques.

L’opposition secouée

“Les mêmes causes qui ont coulé deux opposants, ou des leaders de l’opposition qui les ont condamnés sont encore en place. Et, aujourd’hui, Pastef et Ousmane Sonko sont les cibles. Nous aurions tort de croire que Macky Sall est en train de faire le travail pour nous pour que demain nous puissions remplacer Ousmane Sonko. Nous aurions tort de croire que la disparition de Pastef ou de Ousmane Sonko deviendra un boulevard pour nous. Ce qui mettra à terre Ousmane Sonko et Pastef ne laissera personne debout”, rappelle-t-il à ses pairs opposants.

“Il nous faut au sein de l’opposition, dans l’intérêt de la démocratie, de la Nation et du Sénégal, nous regrouper le plus rapidement possible, monter une structure. Et, il n’est pas acceptable que quelqu’un reste chez lui comme s’il n’était pas concerné”, assène Cheikh Bamba Dièye.

Le peuple interpellé

A l’endroit des Sénégalais, il dit : “Si vous ne faites rien pour défendre ceux qui se battent pour vous, si les Sénégalais ont décidé d’être du côté de la vérité, d’être du côté de la défense de l’intérêt des des Sénégalais, il est aussi du devoir des Sénégalais d’être debout. Cette question-ci n’est plus une question de Pastef, ce n’est plus une question d’opposition, ce n’est plus un rapport de force entre l’opposition et le pouvoir, c’est des questions de survie d’un Etat de droit, de survie de la Nation, de la volonté que nous devons avoir les uns les autres pour travailler ensemble pour que demain nous puissions avoir une compétition régulière.”

Syndrome Khalifa Sall

“Pensez-y, réfléchissez-y, et peut être encore que c’est le cas de Ousmane Sonko. Et, il ne faudrait pas que ce qui est arrivé à Khalifa Sall, la prison, la déchéance de sa possibilité d’être candidat arrive à Ousmane Sonko. Et, en ce moment-là, nous n’aurions rien fait pour mériter tout le travail qu’il a abattu dans ce pays. Et nous serons aujourd’hui, demain extrêmement fragilisés, parce que le moment venu, on aura souhaité avoir des citoyens à nos côtés et nous n’aurions personne”.

262 Whatsapp
guest
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    3:11 - 19/04/2021

    UEFA : Le PSG pourrait être désigné vainqueur de la Ligue des champions sur tapis vert !

    Whatsapp
    2:07 - 19/04/2021

    Super League européenne : Emmanuel Macron est opposé à ce projet !

    Whatsapp
    1:05 - 19/04/2021

    “A Kaolack, le semblant de l’unité ne fera que nous perdre” (Par Cheikh Ibrahima Diallo)

    Whatsapp
    1:02 - 19/04/2021

    Trafic de médicaments des Chinois : Me El Hadji Diouf fera face à la presse ce lundi !

    Whatsapp
1
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp