Situation économique du Sénégal : « On va vers des périodes très difficiles… », selon Mouhamadou Madana Kane

Situation économique du Sénégal : « On va vers des périodes très difficiles… », selon Mouhamadou Madana Kane

Invité, ce dimanche 14 avril 2024, de l’émission JDD sur IRadio, Mouhamadou Madana Kanea été interpellé sur la situation financière du Sénégal dont l’actuel régime a hérité de celui de Macky. Banquier et leader du Mouvement DUNDU, il est revenu sur la dernière sortie, lors de la passation de service au ministère des Finances, du ministre sortant qui déclarait que les finances publiques ont été très éprouvées.

D’après M. Kane, « cette question va engendrer un certain nombre de conséquences, bien entendu sur le projet qui a été présenté au Sénégalais par le nouveau régime et qui devra être mis en œuvre… Et donc, si on n’a pas de marge de manœuvre budgétaire, ça va être très difficile. Ce qui est intéressant de noter, par rapport à cette question de la dette, c’est aussi bien le ministre entrant que le ministre sortant sont d’accord sur le fait que la situation est compliquée. On a entendu le nouveau ministre des Finances à sa sortie de la mosquée le jour de la Korité annoncer qu’on va vers des lendemains difficiles« .

Focus sur le rétablissement des marges budgétaires…

Mouhamadou Madana Kane soutient que « ça a été confirmé par le ministre des Finances sortant qui annonce, lors de la passation de service que les finances publiques ont été très éprouvées ces dernières années et qui va plus loin jusqu’à conseiller à son successeur de faire le focus sur le rétablissement des marges budgétaires de l’État et donc en faisant un focus sur les dépenses, les recettes et la maîtrise de la dette. Alors, ce qui veut dire que la situation est réelle. Puisqu’aucun des ministres ne conteste pas la situation« .

Pour sortir de ces difficultés, il estime qu’ « il faut réduire les dépenses, il faut rationaliser les dépenses plutôt. Augmenter les recettes et rétablir la question de la dette. Ça va être extrêmement difficile, parce que le nouveau gouvernement ou le nouveau régime a été élu sur la base de promesses, notamment de création d’emplois, mais également de réduction du coût de la vie« .

Des solutions concrètes et immédiates à cette situation…

« Il y a des solutions classiques et des solutions innovantes à imaginer. Alors, ce qu’il faut noter, c’est important, c’est que lorsqu’on regarde le programme du candidat, il est annoncé que dans la première année du mandat, la question de la cherté de la vie et de la baisse des denrées de première nécessité va être abordée. Alors, comment on va faire ? Classiquement, historiquement, les gouvernements qui se sont succédés ont fait des concertations, ont annoncé des mesures, ont même pris des décrets, des lois parfois, pour justement réduire, fixer les prix. Je ne pense pas que ça ait été la bonne idée. Je pense que c’est une bonne approche, parce que ce n’est pas une approche par le marché, mais plutôt une approche d’interventionnisme d’État, qui n’a pas produit ses fruits… Puis, aujourd’hui, les gens continuent de dire que les loyers sont élevés, continuent de dire que les prix des denrées augmentent, parce qu’on n’a pas une maîtrise des facteurs de production et des facteurs de distribution. Ce qui fait que, naturellement, on est dépendant du marché et on peut prendre toutes les mesures qu’on veut. Si le marché ne réagit pas, finalement, ça n’aura pas d’effet. Donc, ce qui fait que la seule marge de manœuvre, de maîtrise que l’État a, c’est de subventionner. Or, peut-on subventionner si aujourd’hui vous êtes sous programme FMI ? Parce que ça, les gens l’oublient« , a-t-il rappelé.

Vers des périodes très difficiles…

A cet effet, Madana Kane estime qu’ « on n’a pas le temps de construire de la croissance qui va générer justement des augmentations de salaires et autres et d’avoir un effet sur le pouvoir d’achat des populations dans un délai aussi court… » Ce qui, selon lui, risque d’arriver « c’est qu’on va aller vers les subventions. Et là, si on va vers les subventions, comment on va faire avec la réduction des marges de manœuvre budgétaire ? J’ai vu dans le programme que ce qui est prévu pour réduire les coûts de la vie, c’est de réorganiser le système de subventions et des fonds qui existent… Et par ailleurs, de prendre en compte, de réorganiser aussi l’utilisation des ressources issues du pétrole et du gaz qu’on n’a pas encore. Donc, ce qui fait qu’à mon avis, on va vers des périodes très difficiles. C’est une mesure qui va être très difficile à mettre en œuvre« .

12 COMMENTAIRES
  • Ada

    Merci Mr Kane pour cette éclairage de la situation de nos finances. Un homme très intelligent.

    • Niul

      Un homme très intelligent. On ne veut plus de ces éloges. Laisse le travailler.
      Soyons prêts pour affronter ces temps difficiles.

  • Lallah

    L’ancien régime à été gabégique, corrompu,corrupteur et nous allons forcément en subir les conséquences.
    Cependant faut pas se décourager. Faut se serrer la ceinture et se retrousser les manches sachant que, toute révolution appartient à la génération suivante et pas à l’actuelle génération qui l’a declenché et qui a l’obligation morale et éthique de la memer à bon port.

    SACRIFIONS-NOUS POUR NOS ENFANTS ET PETITS ENFANTS comme ce fut le cas pour les nations développées aujourd’hui.

    Pour le leg d’un Sénégal meilleur, VIVE le PATRIOTISME DE CHACUN ET DE CHACUNE.

    IN SHA ALLAHOU NOUS VAINCRONS.

    • Maffé

      Est-ce que on a élu Diomaye pour nos petits petits enfants à mon avis non , eux ils nous avaient promis un meilleur avenir dans 6 mois max . Donc il faut qu’ils respectent leur engagement.
      Sinon un autre gasta gasta prendra forme. Merci

    • Jean

      Se serrer la ceinture mais on a plus de pantalon pour mettre la ceinture. Nous avons déchiré tous nos pantalons attendant Diomaye et le projet pour nous en procurer de nouveaux. Vous pensiez venir et trouver des milliards à ras le bord dans les caisses du trésor ? Mon oeil !!!! Mettez vous au travail , et mettez en oeuvre votre fameux PROJET!!!!!

  • Edison

    Pourtant c’est bien cet ancien régime avec meilleur ministre des finances qui vantait les prouesses de macky et d’une économie bien portante il y’a quelques semaines. Mdr le mensonge et le banditisme d’état c’est terminé. Désormais nous allons faire du Sénégal ce pays où il faut dire aux gens la vérité et rien que la vérité

  • Mame Balla

    Vraiment les analyses de monsieur Kane sur les questions financières et économiques du pays sont très pertinente et doivent normalement intéressé par tout Sénégal, et il est temps d’alerter en temps pour l’informer au Sénégalais.

  • Ndiaye

    C est très ingrat de parler de l ancien régime ,on vous a confié le pays travailler et laisser vos bavardages. Tous les régimes d alternances ont trouvé des difficultés sans se lamenter.nous savons que vous êtes incapable

    • Baba

      Ndiaye toutes les difficultés du Sénégal actuel ont été causé par votre régime. Le Président Wade ne vous a pas laissé avec un taux dettement aussi élevé. Vous avez mis le pays dans une situation économique difficile. Si on parle des gens incapable c’est votre régime. Vous devez s’abstenir à faire des analyses bidon. Vous commencez à nous soûler de votre de votre commentaire. Restez dans votre coin

  • Ismaila MBODJ

    Monsieur Kane, l’économie et les finances ce sont des chiffres, mais rien de tout ça dans ton argumentaire. Tu surfers sur les déclarations des uns et des autres. Tu ne mets rien de concret sur la table. Si c’est parler pour bavarder ce n’est pas la peine.

  • dabakh

    Informer juste et vrai le peuple sur les mensonges de l ancien régime.exercer une rédition des comptes sans pitié et sans complesance

  • Fall

    Il faut commencer par la suspension des indemnités et avantages d’ancien président que Macky Sall s’est taillés.

Publiez un commentaire