Annonces
Publicité
» » » » » » » Situation du Sénégal: La réponse cinglante de...

Situation du Sénégal: La réponse cinglante de l’Etat à Me Wade

  • Mangoné KA Mangoné KA

Dans un communiqué de presse relatif à l’Endettement et aux  performances économiques du Sénégal, le ministre des finances a apporté réponse aux déclarations de l’ancien président du Sénégal au cours de son séjour dimanche dernier à Touba. Amadou Bâ revient sur l’état d’une supposée dégradation de la situation économique du Sénégal, d’un taux d’endettement qui serait de 65%, sur les difficultés de paiement des salaires.

Et si Wade avait bénéficié d’un 3ème mandat

Le ministre e l’Economie, des finances et du plan tient a tenu à rappeler des faits et des chiffres vérifiables, dit-il, au sein de ses services techniques, dans les livres de la Bceao et auprès d’institutions internationales partenaires du Sénégal.

Après les allègements et annulations de dettes au titre des Initiatives pays pauvres très endettés (Ppte) et de l’Allègement de la dette multilatérale (Iadm, soutient Amadou Bâ, le taux d’endettement du Sénégal était de 21,3% du Pib en 2006. Ce taux a plus que doublé 6 ans plus tard passant à 42,9% du Pib en 2012 sous le magistère du président Wade, très loin du «taux d’endettement toléré de 17% » qu’il évoque.

« Si ce rythme de progression de la dette était maintenu pour un 3ème mandat accordé au président Wade, le Sénégal serait aujourd’hui à un niveau d’endettement de plus de 85% (6 ans après 2012). Le service de la dette totale rapporté aux recettes budgétaires était de 46,8% en 2012 alors qu’il se situe à 33,7% en 2017. », a-t-il souligné.

Selon lui, les différents rapports d’analyses de viabilité de la dette du Sénégal réalisés par les institutions spécialisées prévoient des taux d’endettement du Sénégal à fin 2017 à 61,02% et 61,44% à fin 2018, loin de la norme communautaire de 70%.

Au moment de la passation de pouvoirs entre les présidents Abdoulaye Wade et Macky Sall, le 02 avril 2012, la situation économique du pays se présentait notamment comme suit :une croissance économique de 1,8% en 2011, inférieure à la croissance démographique; un déficit public de 6,7% du Pib en 2011 (il a été ramené à 3,7% en 2017). Le déficit public est la situation dans laquelle les dépenses de l’Etat excèdent ses recettes, il est alors obligé de recourir à l’emprunt pour financer ce déficit; une inflation de 3,4% en 2011; un solde négatif du compte courant de la balance des paiements qui avait atteint 10% du Pib; un solde du Trésorier général de 20,969 milliards; une circulation fiduciaire qui est passée de 588,1 milliards de F Cfa en 2010 à 584,6 milliards de FCFA en 2011, soit un repli de 3,5 milliards de F Cfa; une Position nette du gouvernement (Png) caractérisée par un excédent de dettes de 166 milliards de F Cfa.

« Tous ces indicateurs d’une situation économique très précaire, avaient poussé le président Wade à faire un aveu de taille en mars 2012, durant la campagne électorale pour la présidentielle: «si quelqu’un d’autre prend le pouvoir, deux mois après, ce sera la grève des fonctionnaires qui ne seront pas payés».

Le Sénégal a réalisé des performances économiques

Et Amadou Bâ de battre en brèche cette déclaration de Me en affirmant que le Sénégal a réalisé depuis l’accession du président Macky Sall au pouvoir, des performances économiques reconnues par l’ensemble des acteurs de la vie économique nationale et la communauté internationale. En atteste la plupart des indicateurs macro-économiques:

Dès 2012, avance le ministre, reprise de l’activité économique avec un taux de croissance réel de 4,4%, un taux d’inflation de 1,4% et un déficit public ramené à 5,8%; en 2013 nous avons enregistré une croissance économique de 3,6%, un déficit public en baisse s’établissant à 5,5% du Pib, une inflation quasi nulle; en 2014, l’Etat du Sénégal a adopté une nouvelle stratégie de développement économique et social : le Plan Sénégal émergent (Pse). L’activité économique s’est revigorée avec une croissance économique de 4,3% en 2014 et un déficit budgétaire poursuivant sa tendance baissière pour se contenir à 5,1%. Il a été noté également un accroissement de la circulation fiduciaire de 65 milliards en 2014, malgré les mesures prises par les autorités monétaires pour renforcer la bancarisation; à partir de 2015, le Sénégal a enregistré une série de records économiques et financiers, le taux de croissance a dépassé pendant trois (3) années consécutives, la barre des 6% : 6,5% en 2015 ; 6,7% en 2016 et 6,8% prévu en 2017. Cette croissance s’est faite dans un contexte de maîtrise de l’inflation et de réduction constante du déficit budgétaire qui a été ramené à 4,2% en 2016 et 3,7% en 2017; le déficit du compte courant de la balance des paiements a continué à suivre sa baisse pour passer à 5,3% du PIB en 2015 et 4,4% du PIB en 2016.

Les progrès suivants enregistrés

Des marges budgétaires se sont dégagées grâce à la gouvernance sobre et vertueuse qui s’est traduite par une rationalisation des dépenses courantes et une augmentation des dépenses d’investissement.

Les progrès suivants ont été enregistrés: l’accès aux bourses familiales à 300 000 ménages, la production de céréales est passée de 685 516 tonnes en 2011 à 2 247 094 tonnes en 2016, sur la même période, la production de riz est passée de 405 824 tonnes à 950 779 tonnes; la puissance installée en matière de production d’énergie électrique est passée de 827,5 MW en 2011 à 1 121 MW en 2016; le taux d’électrification rural est passée de 24% en 2011 à 33,2% en 2016 ; le linéaire de routes construites en 11 ans était de 1578 km contre 1295 km en 05 ans ; 32 km d’autoroute construit en 11 ans contre 36 km 4 ans.

Toutes choses qui font dire au ministre des Finances que le Sénégal a la capacité à faire face à ses échéances, raison pour laquelle,  il continue de bénéficier de la confiance de ses partenaires et des marchés financiers internationaux.

Le Sénégal peine à payer ses salaires?

« Le président Wade estime que le Sénégal peine à payer ses salaires. Les disponibilités vérifiables auprès de la Banque centrale s’élèvent à un montant de 164 767 741 843 francs CFA à la date du 02 novembre 2017, après le paiement des salaires du mois d’octobre 2017 », informe M. Bâ.

Par conséquent, ajoute-t-il, « le Sénégal dispose de capacités suffisantes pour payer à bonne date ses salaires, sa dette et assurer l’exécution correcte des autres postes budgétaires (fonctionnement et investissement). Chaque fois que la fin d’un mois coïncide avec une célébration religieuse, le Président Macky Sall demande que les salaires et pensions de retraites soient payés à l’avance ».

Annonces
Annonces

38 commentaires

  • bon+sens
    07/11/2017 03:01

    ce n’est pas Abdoulaye Wade qui disait que la crise économique n’a pas affecté le Sénégal où bien je me trompe

  • Nadjirou Anne
    07/11/2017 08:25

    Le chien aboie,la caravane passe.

  • peul
    07/11/2017 09:17

    Arrêter de mentir avec vos chiffres. Si vous voulez mentir le peuple sénégalais vous sortez vos chiffres bidons. Vous êtes très nul. Dite au sénégalais dans quel secteur se trouve le progrès.

  • El Hadj Sambouldou Dia
    07/11/2017 09:20

    Merci Mr le ministre

  • Amar DIENG
    07/11/2017 09:29

    Merci pour ces informations qui montrent une fois de plus la bonne gouvernance assurée par ce gouvernement et toujours dans la continuité. Le Senegal est indivisible donc travaillons tous pour son émergence.

  • Ndakarou+Ndiaye
    07/11/2017 09:34

    Merci Mr le Ministre des Finances. C’est bien d’ éclairer la lanterne des sénégalais qui veulent et acceptent de comprendre la réalité des choses. Un les sénégalais comprendront que Wade gesticule que pour son fils Karim. Pour lui, le Sénégal doit être dirigé après lui que par son fils ou tout bascule dans le bordel. Mais nous n’ allons pas l’ accepter Incha Allah.

  • Mamadou Camara
    07/11/2017 09:46

    Wade fen Kate bi

  • 07/11/2017 09:46

    Abdoulaye Wade restera toujours un demon, si cela ne dépendait que de lui le Senegal serait aujourd’hui à feu et à sang. Abdoulaye Wade s il avait ete digne aurait pu avoir plus de trois mandats mais en réalité il a ete NUL et Ingrat et voulait faire du Sénégal un bien personnel, il a accentué la corruption en faisant naître des « chantiers » avec à côté des entreprises créées par son Fils et ainsi être Maître d œuvres et Fournisseur. Il a pillé le Senegal.
    Dans un Etat de Droit sa place serait là Prison et lui il le sait.
    Macky Sall Mola Gueune sur tous les plans. C’est plutôt toi qui a essayé de l humilier et le jugement a ete rendu sine die. Abdoulaye Wade tu dois demander Pardon au peuple Sénégalais mais tu restes toujours du côté de Satan

  • daouda leye
    07/11/2017 09:47

    très pertinent M le ministre. vous avez poliment fait mentir à Maître Wade.

  • Mamadou Camara
    07/11/2017 09:49

    Merci Mr Le ministre ba

  • Aminata
    07/11/2017 09:56

    Des chiffres fabriqués de toute pièces

  • licko
    07/11/2017 10:02

    Ns na voulont pas ONT souffres serieusement cest pas une question de politique ONT vies les realitees Ds le banc lieu ns les pauvres ns sommes vraima fatiguees dieu m’es temoin.

  • Fanfo
    07/11/2017 10:03

    Peul tu peux pas comprendre ce que Mr le ministre avance vu que tu peux même pas t’exprimer correctement en francais c’est vraiment dommage. Merci Mr le ministre Vous au moins vous nous proposez des chiffres contrairement a celui qui est revenu au bercail juste pour diviser et qui ferait mieux d’aller se reposer et pratiquer. Sénégal bén bop leu kén mounou ko khar niar…Respect a Vous Mr l ministre

  • Siré
    07/11/2017 10:11

    Vous vous plaisez à comparer vos réalisations à celles de Wade. Franchement, si vous aviez reçu un pays en lambeaux comme vous le dites, pensez vous réellement que vous auriez pu enclencher vos réalisations???
    C’est Wade qu’on le veuille ou pas qui a mis véritablement le Sénégal sur la rampe du développement.Tout ce que vous avez réalisé jusqu’ici dérive de la gouvernance de Wade.

  • 07/11/2017 10:13

    Monsieur le Ministre Faites très attention avec tes chiffres sur la production rizicole. Donc en vous entend très bien, donc vous avez doublé même la production rizicole sous le magistère de Wade et crée une augmentation de plus de 24% de production rizicole par rapport à 2015. Donc pour quoi le Sénégal ne ressent pas avec une autosuffisance en riz. Merci. Cordialement.

  • Abdou g mbodj
    07/11/2017 10:15

    Abdoulaye Wade ne mérite pas le respect c’est un menteur vulgaire.il a l’intention de manger maky salle de boire son sang pour assoupir sa haine.c’est pas maky qui t’est boude du pays mais nous le peuple et nous sommes tjr la .fils de valet

  • diawfara
    07/11/2017 10:27

    C’est un vieux qui est trop sale. Il fait parti des gens qui ont fait tuer les présidents khadafi et celui de la Guinée bissau. C’est un lâche.

  • Abdou g mbodj
    07/11/2017 10:27

    Abdoulaye Wade ne mérite pas le respect c’est un menteur vulgaire.il a l’intention de manger maky salle de boire son sang pour assoupir sa haine.c’est pas maky qui t’est boude du pays mais nous le peuple et nous sommes tjr la .fils de valet*

  • lobaniane
    07/11/2017 10:53

    Les chiffres sont pour les sénégalais virtuels. Ce que nous voulons c’est du concret que les étrangers arrêtent de prendre nos business . Ainsi en dépit des croissances réalisées par les français dans les domaines de télécommunications, banques, commerce ( AUCHAN, CASINO, CYTIDIA…) le peuple ne le sent pas puisqu’ils rapatrient leurs dividendes vers leurs pays respectifs.

  • Moussa Badiane
    07/11/2017 11:43

    Quel senegal nous sommes allaient à l’intérieur du pays avec vos chifre….

  • WADERIE
    07/11/2017 12:34

    Aminata si les chiffres sont fabriqués de toute pièce donne les bons chiffres il ne faut pas être aigri comme Peul. Xé, il ya des sénégalais qui soutiennent la production locale en la consommant quelque soit la production de nos paysans si on ne consomme pas leurs produits on ne sera jamais autosuffisant. LOBANIANE il faut s’informer dabord avec de dire des contrevérités CITYDIA n’appartient pas au français.

  • abdoulaye fall italie
    07/11/2017 12:42

    Mais c est vraiment domange .le ministre ne sait pas que de 2007 a 2012 le monde etait en crise et que le baril du petrole coutait 160 dollars tous l argent du pays servait a acheter du combustible c pourquoi la croissance qui a 6pourcent en 2005 achute a pourcent en2009 , maintement le baril est a 60 dollari .tout son raisonement est faux .le vrai probleme que les doit se poser est pourquoi en 2012 quand partait abdoulaye il y avait 400 milliards dans les caisses de l etat en temps de crise et que maintenant 165 seulement en temps normal

  • Fournisseur
    07/11/2017 12:53

    si Wade n’a pas raison dites moi Monsieur le Ministre pourquoi le Trésor bloque le paiement des fournisseurs de même que les chèque du trésor Rien ne sort tout est verrouillé même les comptes de dépôts ne fonctionnent pas normalement

  • dieuwrigne
    07/11/2017 13:41

    Peul demale nani mew. Tu ne comprends rien.wade mom chaud coeur la khool bou tank rek laye doundee yeureume nako papi.Macky mom yalla moko fale koumer bokoooooôoooô.

  • Haim
    07/11/2017 13:42

    Plus le mensonge est gros plus ça passe. Ce gouvernement fait honte. c’est faux de la dette du Sénégal n’a jamais été aussi élevé. Le ministre des Finances n’a aucune connaissance en économie c’est un collecteur d’impôt. Pour lui économie c’est émettre des bons du Trésor et signer des contrats de financement donc des dettes. Retournez à l’école bandes de thiouné

  • fina
    07/11/2017 13:46

    Wade c’est un mauvais perdant. il lui reste que de parler

  • 100% Africaine
    07/11/2017 14:55

    Ces chiffres ne veulent absolument rien dien dire ! Et une fois de plus, la croissance avec des chiffres ne se mange pas. Une vraie croissance économique se sent directement dans le panier la ménagère, alors qu’au Sénégal 🇸🇳les gens ont de plus en plus du mal 😖 à joindre les deux bouts et les jeunes passent leur temps à boire du thé faute de travail.
    Monsieur le ministre, si la véracité de vos chiffres était fondée, le gouvernement dans lequel vous vous trouvez n’allait pas faire poireauter les enseignants 👨‍🏫, tout en sachant que ce sont eux qui forment les cerveaux de demain. Les gens n’allaient pas mourir comme des rats à l’hôpital, parce qu’ils n’ont pas reçu des soins nécessaires à temps.
    Monsieur le ministre, toute personne qui travaille dans la fiscalité, dans la comptabilité, l’audit,… bref l’économie dans toute sa globalité sait que les chiffres que vous avancer peuvent se fabriquer voire tailler sur mesure. Alors arrêtez de nous saouler 😵la gueule avec vos données à dormir debout ! Au lieu de chercher à répondre à Maître Wade, essayez plutôt de chercher la solution du comment éradiquer le chômage au Sénégal 🇸🇳, car c’est là qu’on vous attend et non🙅‍♂️de passer votre temps à concocter des réponses aux critiques des opposants, qui ne font que leur travail d’opposants. En un mot, faites vous votre travail en utilisant votre énergie pour concocter des idées 💡pour faire avancer le Sénégal 🇸🇳!
    À 😋 entendeur salut 🙇‍♀️!

  • 100% Africaine
    07/11/2017 14:56

    Ces chiffres ne veulent absolument rien dien dire ! Et une fois de plus, la croissance avec des chiffres ne se mange pas. Une vraie croissance économique se sent directement dans le panier la ménagère, alors qu’au Sénégal 🇸🇳les gens ont de plus en plus du mal 😖 à joindre les deux bouts et les jeunes passent leur temps à boire du thé faute de travail.
    Monsieur le ministre, si la véracité de vos chiffres était fondée, le gouvernement dans lequel vous vous trouvez n’allait pas faire poireauter les enseignants 👨‍🏫, tout en sachant que ce sont eux qui forment les cerveaux de demain. Les gens n’allaient pas mourir comme des rats à l’hôpital, parce qu’ils n’ont pas reçu des soins nécessaires à temps.
    Monsieur le ministre, toute personne qui travaille dans la fiscalité, dans la comptabilité, l’audit,… bref l’économie dans toute sa globalité sait que les chiffres que vous avancer peuvent se fabriquer voire tailler sur mesure. Alors arrêtez de nous saouler 😵la gueule avec vos données à dormir debout ! Au lieu de chercher à répondre à Maître Wade, essayez plutôt de chercher la solution du comment éradiquer le chômage au Sénégal 🇸🇳, car c’est là qu’on vous attend et non🙅‍♂️de passer votre temps à concocter des réponses aux critiques des opposants, qui ne font que leur travail d’opposants. En un mot, faites vous votre travail en utilisant votre énergie pour concocter des idées 💡pour faire avancer le Sénégal 🇸🇳!
    À bon 😋 entendeur salut 🙇‍♀️!

  • Sant Yalla Rek
    07/11/2017 16:03

    Abdoulaye est un economiste de renomee, c’est pac ce truc qui va venir dire que ce pays va bien, Le FMI a ete le premier a alerter mais li ci kanam rawouli beutt.

    Deuk bo khamni tout le monde pleure, niouni ya la croissance.

  • kolado
    07/11/2017 16:17

    tout sauf wade menteur,arrogant meme si macky est nul pour moi je lui prefere a wade d’abord wade doit ns expliquer pourquoi son fils voyager en jet prive etles senegalais peinaient a joindre les deux bouts donner des maisons aux chanteurs et laisser mourir les pauvres paysans mes chers wade est une honte pour ce pays ce bandit ne merite plus rien dans ce pays

  • DEMON KITCHEN
    07/11/2017 17:29

    FERMEZ TOUS VOS GUEULES, VOUS ETES TOUS PAREILS. FAITES UN TOUR DANS LA BANLIEUE ET VOUS SAUREZ CE QU’EST LA RÉALITÉ.

  • Babacar Sall
    07/11/2017 19:24

    amadou ba ne m’inspire pas confiance il a l’habitude de sortir des chiffres qui finish s’averent faux en plus faites attention aux personnes que le régime paie pour ne commenter négativement les position contraire aux leurs

  • Nfally Camara
    07/11/2017 19:44

    Vous avez une part de responsabilité à la situation financière catastrophique du Sénégal sous le Président Wade. Vous oubliez que vous occupez à cette époque un des postes les plus juteux de l’état à savoir la direction des impôts et domaines. Arrêtez svp de se jouer des sénégalaises et des sénégalais.

  • OUSSOU
    08/11/2017 01:43

    VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE MR LE MINISTRE, LES SENEGAIS NE SONT PAS BETES. ARRETEZ VOS MENSONGES ET ONT SAIS QUIL YA ENCORE DES GENS TRAVAILLENT POUR LE GOUVERNEMENT DERRIERE LES MESSAGES NEGATIVE

  • OUSSOU
    08/11/2017 01:45

    VOUS DEVRIEZ AVOIR HONTE MR LE MINISTRE, LES SENEGALAIS NE SONT PAS BETES. ARRETEZ VOS MENSONGES ET ONT SAIS QUIL YA ENCORE DES GENS TRAVAILLENT POUR LE GOUVERNEMENT DERRIERE LES MESSAGES NEGATIVE

  • jacob
    08/11/2017 02:18

    Doul Rek même les institutions financière ont tiré la sonnette d’alarme..plus con qu’un Apériste y en a pas..toujours en train de se justifier, de se comparer…allez dormir et bouffer nos sous sans nous saouler de chiffres bidons

  • jacob
    08/11/2017 02:27

    Dossier Nouveau : Le Sénégal est bien endetté et je réitère ma demande d’un débat public avec Boun Abdallah et Amadou BA.
    Macky Sall est content quand il est bien noté par l’Agence Moody’s. Pour la petite histoire, les agences continuaient de bien noter les Etats avant la crise de 2008. Ce n’est donc pas parole d’évangile. Leur objectif est de pousser les Etats naïfs à s’endetter.
    Selon le gouvernement, le taux d’endettement passerait de 61,02% en 2017 à 61,44% à fin 2018 (Projet de Loi de Finances 2018)
    Le stock de la dette à fin 2017 est estimé à 5827,36 milliards de FCFA. Ce chiffre est le plus sûr.
    Le PIB en valeur est projeté à 9550 milliards de FCFA. Ce chiffre incorpore des erreurs de mesure du PIB réel et de l’inflation. Il faut savoir que pour le PIB réel, le chiffre définitif ou semi définitif est celui de 2013/2014. Pas de chiffre définitif pour 2015, 2016 et 2017.
    Alors à 5% près, le taux d’endettement est bien de 65%. Alors pourquoi s’attaquer à notre premier agrégé d’économie et éviter le débat avec des économistes de votre génération ? Diallo

  • ive
    08/11/2017 03:56

    nous qui connaissent rien des chiffres et dettes la n’est pas notre problème ;notre probleme est que rien ne marche

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces