Téléchargez l'appli SENEGO
PUBLICITÉ

Serigne Saliou Ndigueul Thioune : la personnification d’une succession parfaite !

Fils aîné de Serigne Bethio Thioune, ce dernier faisait parti des guides religieux les plus réputés du pays. Il fut intronisé Cheikh en 1987 par le fils de Cheikhoul Khadim, Serigne Saliou Mbacké qui lui réservait une place prépondérante dans le cercle restreint de ses hommes de confiance. Le grade de “cheikh” est un titre, en mouridisme , dont seul le fondateur Cheikhoul Khadim en avait la prérogative d’en attribuer à quelqu’un. C’est d’ailleurs même, un nombre de son choix qui portait ce titre tels que les Mame Cheikh Ibrahima Fall appelé Baboul Mouridina, Mame cheikh Anta Mbacke, et cheikh Adama Gueye pour ne citer que ceux là. Mais l’histoire nous renseigne que le dernier en date fut en 1902 et portait le nom de Cheikh Madiba Sylla. Depuis, c’est le vénéré Serigne Saliou Mbacké qui a repris le titre de “cheikh” en l’attribuant à Serigne Bethio ce qui justifie que Serigne Touba et Serigne Saliou ne font qu’un du point de vu mystique.

Dès lors, c’est la réalité spirituelle qui se manifeste entre le père et son fils Serigne Saliou qui reste identique mais pas le support cosmique qui représente la chaire de l’être humain.
Comprendre leur relation nécessiterait à percer la métaphysique pour ne pas dire que leur lien est au delà du monde tangible qui transcende l’être humain. On se contente que de ceux qu’ils ont extériorisé sciemment pour faciliter notre tarbiyah, ce qui n’est que la partie visible de l’iceberg.

De son côté, aimé et chéri par le fils de Bamba, Serigne Bethio a su surmonter des montagnes pour occuper du terrain dans la communauté Mouride. Il a reçu, par la suite ,l’autorisation de son maître à recevoir et honorer les pactes d’allégeances des disciples le désirant. C’est désormais le point de départ du group des disciples de Serigne bethio appelés Thiantakone ceux qui font de l’action de grâce leur sacerdoce.

C’est ainsi que Serigne Saliou THIOUNE Gueltapé a gravité tous les échelons d’un disciple auprès de son maître. Malgré qu’il n’a pas pu fair partir de ceux qui ont été donné à Serigne Saliou Mbacké par le Cheikh pour rejoindre Khelkom du fait de son âge et de sa situation matrimoniale. Mais il a su ,par le khidma et le ndigeul , égaler ou même dépasser le niveau de ceux qui y étaient partis en un temps record. Dévoué et rompu à la tâche, nous étions habitués à le voir au devant de la scène pour mener à bien toutes les recommandations de Serigne Saliou auprès de son vénéré paternel.

D’antan, l’opinion publique pensait qu’il était simple conducteur de Serigne Bethio vu qu’il était accoutumé à conduire la voiture qui servait à transporter les nourritures destinées aux Daaras de Serigne Saliou. C’est dans cette logique qu’il a montré qu’il ne s’est pas contenté uniquement de son statut de fils du cheikh et dormir sous ses lauriers pour avoir la bénédiction. Au su et au vu de tout le monde, le Cheikh a demandé à son maître Serigne Saliou Mbacke de pérenniser ses actions de grâce afin que son successeur puisse continuer sa mission. D’ailleurs Serigne Saliou qui est à l’origine de tout lui avait fait savoir que Serigne Saliou THIOUNE n’aura besoin que d’obtenir ta bénédiction pour pouvoir arriver aux paroxysmes de tes espérances. Au fil du temps, Serigne Saliou THIOUNE a eu à cheminer avec son Père qui l’a farouchement élevé et suivi à tel enseigne que bon nombre de gens pensait qu’il n’aimait pas son fils aîné. Mais étant Mouride nous savons que la réalisation spirituelle est un état d’âme donc on ne peut sévir le disciple Mouride sans le faire passer par une formation particulière assez rude. C’est en effet, ce que Serigne Saliou THIOUNE a très tôt compris en se considérant comme un simple disciple à l’égard de son vénéré Père. C’est ce qui a fait que sa tarbiyah à côté de son père lui permet de très vite s’assimiler à l’image de l’orthodoxie Mouride.

Par dessus tout, il est un homme d’un caractère sociable qui dépasse l’entendement, c’est un fin diplomate qui a le sens du relationnel Grace à sa tasfiyah. Elle lui a permis de jumeler le spirituel au temporel sans qu’il ait amalgames. Étant donné qu’il existe des limites très fines entre ces deux pouvoirs, Serigne Saliou THIOUNE est l’exemple parfaite qu’il peut bel et bien avoir une symbiose parfaite entre le spirituel et le temporel. Il a su faire une carrière exemplaire au sein de l’administration , en témoignent ses collègues de service, sans manquer à son devoir de disciple. C’est un manageur aux qualités exponentielles qui ,par sa discipline et ses connaissances encyclopédiques sur la « talibité » , peut servir tous ceux qui chemineront avec lui. A cet état de fait, je me reconnais comme son premier disciple et je m’en glorifierai toute ma vie durant.

Ce pendant, il n’est pas sans savoir qu’à l’aube de la disparition de Serigne Bethio il y’a eu d’énormes mésententes. De Bordeaux au Senegal , de Mbour( AIBD) à Touba en passant par madinatou salam. Bien vrai que le cheikh avait formulé sa dernière volonté d’être inhumé à madinatou salam, mais le hic était que le khalif général des Mourides Serigne mountakha Bassirou lui voulait à Touba. C’est d’ailleurs, l’origine des discordes entre les Thiantakones authentiques qui suivent Serigne Saliou Thioune et ceux de l’autre camp dont je me terrais le nom.
Ainsi malgré, la pression et les menaces Serigne Saliou THIOUNE a su faire le bon choix avec ses frères et sœurs, en décidant de se plier à la volonté du khalife qu’ils ne départissent à celle de Serigne Touba. Ceci étant dit , contre vents et marées, Serigne Saliou THIOUNE a appliqué la décision du khalife en passant par son guide Serigne cheikh Ahmadou Mbacké le khalife de Serigne Saliou Mbacké. C’est aujourd’hui ce qui nous a sauvé, nous Thiantakone qui avons failli d’être parmi les damnés de la terre si notre guide en avait fait autrement. Nous lui seront éternellement reconnaissant. Des lors, c’est ce qui lui a valu le nom de Serigne Saliou ndigeul THIOUNE du fait du ndigueul du khalife qu’il a réussi à accomplir. Aujourd’hui, nous ses disciples ,sommes honorés d’être parmi ses rangs. Au delà des débuts difficiles il a fini par gagner le cœur des talibés Mouride et il nous a légitimé en tant que Thiantakone et Mouride qui se veut Sadikh .

En ce moment, la prolifération des ndigeuls émanants de tout bord( de Serigne cheikh ou Serigne Mountakha), a ,d’ores et déjà ,consolidé son assise et son statut. Ainsi, avec des soubassements mystiques, Serigne Saliou ndigeul THIOUNE perpétue les actions de son père auprès de Serigne cheikh Mbacké pour ne pas dire qu’il les perfectionne. Mieux encore, l’histoire se répète entre ces deux qui se vouent un amour mutuel et qui qui dépasse l’esprit humain. C’était hier au tour de Serigne Saliou Mbacké et Serigne bethio aujourd’hui celui de Serigne Cheikh Ahmadou Mbacké et Serigne saliou ndigeul à quelques centimètres près on aurait pu voir une retransmission exacte du premier cas. Tels que les visites dans les daaras, les berndés convoyés, la revalorisation des travaux champêtres ceux-ci s’inscrivent dans une liste qui est loin d’être exhaustive pour montrer autant que Serigne Saliou ndigeul nous a réhabilité dans la sphère des disciples de Serigne Saliou. Ne serait ce que pour cela, nous devrions nous donner corps et âmes pour qu’il puisse accomplir sa mission de la meilleure des manières.
En sus, les travaux de remblaiement de la maison de Serigne Saliou sis à Touba est une illustration parfaite de notre réconciliation avec le véritable khidma au sein du train de l’orthodoxie Mouride. Depuis Serigne Saliou ndigeul n a cessé de multiplier les actes auprès de son maître en nous y conduisant, je peux aussi citer sa participation à Touba Ca kanam entre autres . Et dans ce même sillage, sa contribution pécuniaire , en une cinquantaine de millions ,au projet de l’université de Touba , au près de Serigne mountakha Bassirou témoigne que son nom continuera à faire archives légendaires dans le mouridisme et à raisonner dans le cœur des talibés.

Je ne saurai parler de Serigne Saliou ndigeul sans faire une lorgnette à sa grande réalisation qu’est la mosquée de djanatou mahwa. On savait pertinemment qu’il y’a des lustres que les travaux aient étés venus en échéance mais l’ouverture faisait défaut. Le cheikh avait su créer une perle au cœur de Touba en se référant à celle de Diourbel. Depuis lors, ce n’est qu’à partir de la dévolution de Serigne Saliou ndigeul que la décision est tombée, la mosquée tant attendue fut inaugurée sous son « règne ».
Jour d’un vendredi du mois de Safar tous les cœur et les esprits se convergèrent vers Serigne Béthio. A cette occasion l’inauguration fut un succès immense, Serigne Saliou ndigeul THIOUNE a de nouveau triomphé et montré la suprématie de son vénéré père.
Aujourd’hui nul n’ignore que depuis qu’il a eu à succéder son Père, il ne cesse de surprendre plus d’uns; de par sa vision des choses mais aussi la modestie l’abnégation et le sens du self-control dont il a fait montre.
Dans une première sortie a Touba Mermoz ,communément appelé Ndiouroul , il a su rectifier et Corriger toutes les pratiques indignes qui infestaient le kourel: à savoir le non port des voiles chez les femmes ou même certaines pratiques folkloriques qui n’étaient que rajouts dans le thiante originel. Cela dit, nous pouvons aujourd’hui dire qu’il a réussit à assainir le thiante comme le voulait son Père ; d’autant plus que ce dernier nous le présageait en insistant sur le fait que nous sommes au dernier virage ceux qui ne sont pas bien encrés risqueraient de tomber.
A notre humble avis on peut dire que c’est ce qui est à l’origine de cette division au saint du kourel, les « biens encrés » ont suivi Serigne Saliou ndigeul qui a « le ndigeul » de redresser le thiante et de recevoir les allégeances comme son père l’avait reçu.

Nous sommes fier d’être parmi ses disciples( Serigne Saliou ndigeul), beaucoup de gens manifestent auprès de notre modeste personne leur volonté de le rencontrer ne fusse qu’une fraction de seconde.
Il gagne de plus en plus de l’empathie envers le peuple, il est adulé partout où il passe. Sa notoriété n’est plus à démontrer, il est actuellement celui que tout le monde voudrait compter parmi ses proches.
Il a su gagner le respect de tous les dignitaires Mouride ( Mbacké Mbacké et famille des Cheikh).
Que la baraka de Serigne Saliou lui suive partout. Amine !

Serigne Saliou Mbacke ndigeul thioune que Dieu lui prête longue vie .
Fier d’être son disciple !

Serigne Bethio Thioune yalla na yermandém wassaro sounou biir Barkep Serigne saliou !!!!

Par Dieuwrine Don G Ndiaye

17 Whatsapp
Annonces
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
ACTUALITÉS RÉCENTES
    13:52 - 26/10/2021

    Bilan du Conseil Départemental de Kaolack : Baba Ndiaye porté en triomphe par les populations

    Whatsapp
    13:30 - 26/10/2021

    La victoire à la CAN, « une ambition nationale », selon Me Augustin Senghor

    Whatsapp
    12:55 - 26/10/2021

    Palla Samb, maire Point E : “Domi Khalifa Sall la, souma wakhone Bayil Barth, ma Bayi ko”

    Whatsapp
    12:39 - 26/10/2021

    Etudiants renvoyés: Le privé suspend le mot d’ordre d’exclusion

    Whatsapp
3
0
Votre avis comptex
()
x
Whatsapp