Senego TV : Les greffiers annoncent une grève illimitée et tance Ismaïla Madior Fall: « Aye Wakham Darioul Dor Khalé »

Les greffiers ont effectué une marche pacifique ce mercredi pour exiger de l’Etat le respect des ses engagements. Entre autres, le paiement des indemnités signées dans un protocole, il y a de cela 8 mois. Déterminés à obtenir gain de cause, ces travailleurs de la justice annoncent une grève illimitée, à partir de ce 27 décembre.

Annonces

Selon  Me El Hadji Ayé Boun Malick Diop, porte-parole du jour, et non moins porte-parole du Sytjust, c’est leurs ministres de tutelle, Ismaïla Madior Fall et Amadou Ba, ministre de l’Economie et des finances qui sont à l’origine de ce désagrément. C’est pourquoi ces juristes exigent la démission du ministre de la Justice.

Ces travailleurs de la justice n’accordent aucun crédit  à la sortie du ministre de la Justice qui a soutenu que  « la mise en oeuvre des revendications des travailleurs de la justices ne sera pas effectives« . Ces travailleurs de la justice ne veulent rien entendre à part le paiement intégral de leurs indemnités estimées à 5 milliards.

Ils comptent passer à la vitesse supérieure en observant une grève illimitée, à partir de ce 27 décembre, s’ils n’obtiennent pas gain de cause .

« Nous avons rencontré le Président Macky Sall, qui avait pris en charge toutes nos préoccupations. Mais malheureusement, celui qui devrait poser des actes pour nous soutenir nous pourfend » (Ndlr:  Ismaïla Madior Fall).

Selon le secrétaire général du Sutjust,  « Macky Sall a exprimé clairement sa volonté politique. D’ailleurs,  5 milliards ont été inscrits à la rubrique des dépenses du personnel de la justice. Une loi de finance a été votée par  l’Assemblée nationale, mais notre ministre  a tout  torpillé »

Me Diop n’a pas ainsi manqué de dénoncer le mauvais traitement de sa corporation: « ce n’est pas sérieux qu’un Etat signe un protocole d’accord et au dernier moment il fait marche arrière et soutient qu’il ne sera pas en mesure de payer. Cela montre que l’Etat n’est sincère en rien et le principe de la sincérité du gouvernement est violé et bafoué »

Dans la foulée, Amadou Ba  est pointé d’un doigt accusateur: « le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou  Ba a ordonné le retrait de la mise en solde. Nous exigeons le paiement, conformément aux indemnités au terme des protocoles d’accord. »

Pour l’heure, un dialogue de sourd s’installe entre ces travailleurs de la justice et l’Etat du Sénégal.

Suivez !

Annonces

Publier un commentaire