Annonces
Publicité
» » » » » » » Senego TV – Crise de l’arène: Les...

Senego TV – Crise de l’arène: Les gros cachets des lutteurs incriminés…

  • Mangoné KA Mangoné KA

Bécaye Mbaye trouve normal la crise qui sévit dans l’arène sénégalaise. Selon le chroniqueur de la 2STv, tout est parti de ces gros cachets payés aux lutteurs. Mais, aujourd’hui, les sponsors qui avaient favorisé cette inflation, sont aux abonnés absents…Malgré tout, reconnait-il, certains lutteurs s’en sortent bien Modou, Lac 2. Bombardier, Eumeu Sène…

Regardez:

Annonces
Annonces

6 commentaires

  • charles
    01/11/2017 14:41

    MON CHER BECAYE LA POLICE TRAVAILLE BIEN AUSSI,CERTAINEMENT ÇA NE MOTIVE PLUS POUR VENIR BLANCHIR DE L’ARGENT.MAIS UN PROMOTEUR PEUT FAIRE DES COMBATS AVEC DE L’ARGENT PROPRE IL N’Y A AUCUN PROBLEME.ON DOIT SAVOIR D’OU SORT CET ARGENT TOUT SIMPLEMENT.

  • Mamadou Diouf
    01/11/2017 14:52

    Le milieu de la lutte est pourri.C’est une véritable mafia,les sponsors ont raison de deserter.comment peut on imaginer des cachets de 60 voire 100 millions dans un pays aussi pauvre.

  • Ibra Khoudia Diaw
    01/11/2017 15:18

    et pire ils ne paient pas l’impôt, dites moi dans quel pays où de tels revenus ne sont imposables? l’Afrique est mal partie

  • Fila Deli
    01/11/2017 16:51

    les gens veulent quoi on doit contrôler tout et payer des impôts les sénégalais aiment la facilité ni travailler récolter de l’argent facilement c’est quoi sa y a le désordre partout on doit contrôler tout

  • Afrique
    01/11/2017 17:50

    l’Afrique ne partira nul pard surtout Sénégal

  • amateur de lutte
    02/11/2017 11:52

    Au début des années 1990, je me rappelle bien que Père Birahim avait dit pareille chose. Je pense qu’il avait été mal compris et il avait même été taxé d’égoïste. Le temps lui a donné raison. Il est temps pour les acteurs de la lutte de faire des assises sérieuses et que chaque partie prenante fasse des concessions dans le but d’aider la lutte.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *