PUBLICITÉ

Senego TV – Crise à l’Ipms : Le Sudes/Esr charge le recteur de l’Ucad

Le Syndicat unitaire et  démocratique des enseignants du Sénégal, section enseignement supérieur et recherche (Sudes/Esr) a fait face à la presse ce matin, au camp Jérémy.  Les syndicalistes dénoncent la situation de l’Institut de prévoyance médico-social (Ipms).

L’Ipms

Selon le secrétaire général du syndicat, Oumar Dia, « une crise prévaut depuis bientôt 3 mois, à l’Institut de prévoyance médico-social et sur les graves menaces que cette dernière fait peser sur la santé du personnel de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad). »

Son impact

Pour le syndicaliste, « son développement rapide avait suscité d’immenses espoirs au sein de la communauté universitaire et des familles qui avaient été exposés, pendant des décennies, à une graves insécurité, parce que ne bénéficiant pas d’une prise en charge médicale adéquate. »

Le malentendu

Oumar Dia est par la suite revenu sur les causes de l’arrêt de travail au niveau de l’Ipms. « Il y a un malentendu  entre le secrétaire général de l’Ucad et le directeur de l’institut. Et c’est ce malentendu là qui est à l’origine de ce blocage » nous explique-t-il, après sa discussion avec le recteur Ibrahima Thioub.

Le responsable

Le secrétaire général du Sudes/Esr trouve que le seul responsable de cette situation est le recteur de l’Ucad. « Le recteur dit que c’est deux volontés qui s’opposent. mais pour nous, le secrétaire général n’a pas à avoir de volonté. Il doit accompagner les projets de l’institution.  et pour nous le seul responsable de cette situation est en fait le recteur de l’Ucad » martèle Oumar Dia.

Ipms Sudes-Esr
Annonces