Annonces
Publicité
» » » » » » » » Sénégal/Rapport Itie 2016 : Le secteur...

Sénégal/Rapport Itie 2016 : Le secteur extractif génère 116,8 milliards de FCfa

  • Cheikh Kandé Cheikh Kandé

Le Comité national de l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (Cn-Itie) a publié ce lundi 30 octobre son rapport de conciliation au titre de l’année fiscale 2016. A l’analyse des résultats, on constate une nette hausse des revenus générés par le secteur extractif.

Contrairement aux années 2014 et 2015 où les revenus générés par le secteur extractif étaient alimentés en grande partie par les paiements des pénalités infligées à Arcelor Mittal, le montant de 2016 n’enregistre aucune recette de l’entreprise sidérurgique indienne.

Si l’on considère de manière stricto sensu les revenus générés par le secteur extractif (hors paiement Arcelor Mittal pour 2014 et 2015), ils ne cessent d’augmenter passant de 67,5 milliards de FCfa en 2014, à 89,9 milliards puis à 116,8 milliards de FCfa en 2016.

Selon le Comité national Itie, l’évolution des revenus générés par le secteur extractif entre 2014, 2015 et 2016 s’explique par plusieurs facteurs notamment l’augmentation de l’or produit et exporté par Sabodola Gold Operations SGO (217.652 onces exportés en 2016 contre 193.218 onces exportés en 2015), l’augmentation des productions de la cimenterie Dangote, des Industries Chimiques du Sénégal, de Grande Côte Operations, le recouvrement des reliquats de paiements au titre de la redevance minière auprès de certaines entreprises minières, l’augmentation des impôts sectoriels notamment la redevance minière qui passe de 9,6 milliards de FCfa en 2015 à 16,3 milliards de FCfa en 2016.

En revanche, le rapport note que les revenus générés par le secteur des hydrocarbures ont connu une baisse passant de 11,8 milliards de FCfa en 2014, 9,9 milliards de FCfa en 2015, à 9,4 milliards de FCfa en 2016. L’explication se trouve dans la baisse du volume de production de gaz par la société Fortesa qui a produit 35.163.770 Nm3 de gaz en 2014, 22.675.044 Nm3 de gaz en 2015 et 21.064.534 Nm3 de gaz en 2016 qui a été commercialisée localement pour 3,47 milliards de FCfa à la Sococim.

Analysant la contribution du secteur extractif dans l’économie, le rapport de l’Itie note qu’au même titre que les années précédentes, le poids de ce secteur est surtout perceptible à travers son effet positif sur la balance des paiements tandis que sa contribution dans le Pib ou dans l’emploi reste encore faible même si la tendance est à la hausse pour l’ensemble des indicateurs retenus.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *