Sénégal : Forum sur les solutions contre la désertification et le changement climatique

Sénégal : Forum sur les solutions contre la désertification et le changement climatique

Cette activité, intégrée dans la célébration de la Journée mondiale de l’environnement, vise à promouvoir des solutions contre la désertification et le changement climatique en Afrique de l’Ouest.

La capitale sénégalaise, Dakar, a accueilli ce samedi 8 juin 2024 un festival consacré aux défis environnementaux auxquels fait face la région. L’événement, organisé au Jardin Botanique de l’Université Cheikh Anta Diop par le Consortium, Natural Justice, AYC Sénégal, OXFAM, ASI/PACJA et FEMNET/RECODEF Sénégal, s’est tenu sous le thème « Restauration des terres, désertification et résilience à la sécheresse : les jeunes et les femmes à la pointe de l’innovation. »

Devant un parterre de personnalités diverses, Mme Khar Ndiaye, Directrice d’Oxfam-Sénégal, a souligné l’importance cruciale de la préservation des terres. Elle a mentionné que « la terre constitue effectivement un allié indispensable pour nos communautés rurales, garantissant des emplois, la sécurité alimentaire et le développement économique. Malheureusement, cette ressource précieuse subit de plein fouet les pressions anthropiques et les impacts du réchauffement climatique. »

Elle a également rappelé des statistiques alarmantes sur la dégradation des sols au niveau mondial, en indiquant que « plus d’un cinquième des terres, soit près de 2 milliards d’hectares, est dégradé. 3,2 milliards de personnes, 40% de la population mondiale, sont affectés par ce fléau qui touche de manière disproportionnée les plus vulnérables. »

Lors de ce festival, le Consortium AACJ pour la justice climatique a concentré ses efforts sur des axes majeurs tels que « la restauration des terres, la lutte contre la désertification et le renforcement de la résilience face à la sécheresse », en adoptant le slogan « Nos terres, Notre avenir, Nous sommes la #GénérationRestauration. »

La Directrice d’Oxfam a mis en évidence le rôle crucial des jeunes et des femmes, souvent premières affectées par la crise environnementale. Cela s’illustre par l’engagement du Consortium AACJ à démocratiser le débat sur le climat et à promouvoir une véritable justice climatique au Sénégal.

Concluant son intervention, la représentante d’Oxfam a lancé un appel pressant à la concertation sur « des solutions permettant de restaurer les terres, d’enrayer la désertification et de renforcer la résilience face à la sécheresse. » Elle a insisté sur l’importance d’une action immédiate pour inverser les tendances actuelles.

0 COMMENTAIRES
Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *