Téléchargez l'appli SENEGO
Sénégal : Chauffeurs rackettés, poste cannibalisée, (Frapp)

Sénégal : Chauffeurs rackettés, poste cannibalisée, (Frapp)

Le Front pour une Révolution Anti-impérialiste, Populaire et Panafricaine (Frapp France Dégage) s’est fendu d’un communiqué, vendredi, pour épiloguer sur la grève des syndicats de transporteurs. Une occasion pour Guy Marius Sagna et Cie d’inviter la police et la gendarmerie à apporter des éléments de réponse aux “graves” accusations portées à leur endroit. Les activistes qui appellent, dans la foulée, les transporteurs à revoir leur copie lors des grands événements religieux, n’ont pas manqué d’exprimer leur soutien aux agents du Groupe La Poste.

Texte in extenso 

Malgré l’annonce de la levée du mot d’ordre de grève, les accusations sont graves ! Entre le port de Dakar et la frontière malienne il y a 43 postes de contrôle de policiers et gendarmes qui demandent 1.000 F CFA à chaque transporteur. Ces accusations ainsi que d’autres sont des syndicalistes du secteur du transport. Les chauffeurs sénégalais tout comme les chauffeurs des autres pays africains sont fatigués des tracasseries et rackets dont ils sont l’objet.

Les réactions de la Police et de la Gendarmerie attendues

La police et la gendarmerie si promptes à Partir des communiqués pour se prononcer sur les violences policières et de la gendarmerie qui assassinent des citoyens, sont subitement silencieuses. Le FRAPP invite la police et la gendarmerie à se prononcer sur ces accusations qui les discréditent mais surtout à changer et corriger cela.

Soutien du Frapp aux grévistes 

Le FRAPP soutient la grève du cadre unitaire des chauffeurs et dénonce le gouvernement du président Macky Sall qui préfère sauvegarder ses intérêts plutôt que d’améliorer le transport au Sénégal pour les sénégalais comme pour nos frères africains.

Les syndicalistes rappelés à l’ordre pour les grands événements religieux 

Le FRAPP attire cependant l’attention des syndicalistes du transport sur la nécessité aussi de faire leur autocritique sur la manière dont ils traitent les usagers du transport qui sont pressés comme des citrons lors des grands événements notamment religieux. Les syndicalistes du transport doivent aussi veiller au respect des droits des usagers du transport.

Les assises du transport au Sénégal, une nécessité

Le FRAPP demande la tenue des assises du transport au Sénégal pour identifier tous les problèmes et y trouver des solutions. En attendant, le FRAPP demande à l’État d’abréger la souffrance de populations qui n’est pas du fait des chauffeurs qui se battent légitimement contre leur exploitation et leurs mauvaises conditions de travail. Le gouvernement, dans la cas d’espèce le beau-frère du président, est le principal responsable lui qui a choisi de faire dans le dilatoire.

Soutien au “Postiers”

Le FRAPP exprime à nouveau sa préoccupation face à la situation qui prévaut à la poste où le DG Abdoulaye Bibi Baldé cannibalise la poste des sénégalais. Le FRAPP exprime son soutien au SNTPT ainsi qu’à tous les travailleurs debout de la poste.

 

31
Annonces
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires