Sécurité : deux cents armes blanches saisies par la police en 2015

Sécurité : deux cents armes blanches saisies par la police en 2015

Laa police a saisi, pendant l’année 2015, deux cents (200) armes blanches. Dans le détail, il s’agit de cent soixante seize (176) couteaux, vingt-trois (23) coupe-coupe et une… (01) paire de ciseaux. Il y a lieu de noter que pour les agressions et autres vols avec violence, les Parcelles Assainies et surtout Grand-Yoff sont les secteurs les plus criminogènes, selon le rapport d’activité du ministère de l’Intérieur et de la sécurité publique.

1 COMMENTAIRE
  • mann

    Franchement avec tout ce que l'on retrouve comme coutellerie en vente libre dans les rues de Dakar et autres grandes villes du Sénégal, ceci lors des fêtes de tabaski, il y a lieu de se questionner sur l'opportunité et la pertinence de considérer le port d'armes blanches comme un crime ou un délit. IL NOUS FAUT AVOIR UNE DÉMARCHE COHÉRENTE DANS L APPLICATION DE LA LOI. En outre, il est de tradition notoire et culturellement admis que les peulhs ont toujours leurs machettes à portée de mains. Et nos bouchers traditionnels et laobés pour ui ces armes blanches sont des outils de travail. Tous nos grand pères avaient un couteau attaché à la ceinture. PORTER UNE ARME BLANCE NE FAIT PAS DE L INDIVIDU UN CRIMINEL. Il faut bien assurer sa propre défense et celle de sa famille, surtout quand les forces de sécurité ne peuvent pas être partout pour défendre le citoyen. GOOR DOU WAKH Té MANNOUL WAKH wouyaye woy !!!

Publiez un commentaire