PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
voleur - Scandale à 200 millions F Cfa : Moussa Sy dégage son dircab

Scandale à 200 millions F Cfa : Moussa Sy dégage son dircab

Pour brouiller les pistes de l’enquête qui est en passe d’être ouverte sur cette histoire de bourses, le maire des Parcelles Assainies, Moussa Sy, s’est séparé de son directeur de cabinet, Théodore Ekwala. C’est dans le scandale de détournement de deniers publics portant sur des bourses octroyées aux étudiants de la commune. La révélation a été faite par le collectif de la défense pour les intérêts des Parcelles Assainies qui était en conférence de presse ce vendredi 1er novembre. 

La justice saisie


Déterminés, à mener ce combat jusqu’au bout afin que lumière soit faite dans cette affaire, ses accusateurs, membres du Conseil municipal des Parcelles Assainies ont saisi la justice.

Les voies de recours juridique, administrative et tutélaire 

Une plainte a été déposée devant le procureur de la République, l’Ofnac et au niveau de la Cour des comptes. Des lettres de dénonciations ont été également adressées  au  président de l’association des Maires du Sénégal, au percepteur receveur municipal, au sous-préfet des Parcelles Assainies, au ministre des Collectivités Territoriales et au président du Forum du justifiable », a informé le porte-parole du collectif, Mamadou Gueye devant la presse.

Le pot au roses découvert depuis des années

C’est en 2009 que la mairie des Parcelles Assainies a lancé un programme de bourses en partenariat avec les instituts et écoles de formations privées. Selon le conseiller municipal Mamadou Guèye, également vice-président de la commission des finances de la mairie, lui et ses camarades, ont découvert qu’une structure privée, logée au sein de la mairie pendant des années, perçoit de l’argent sur la base des frais d’inscription et frais de dossiers des bourses.

Violation flagrante du Code des collectivités territoriales

Pire, le vice-président de la commission des finances précise qu’aucune délibération n’a été faite par le conseil municipal, pour autoriser la création de cette entité que Moussa Sy et son complice Théodore Ekwala ont dénommé OPEF.

Moussa Sy mobilise les délégués de quartier pour faire arrêter la procédure 

Se sentant déjà cuit, Moussa Sy a commencé à sensibiliser secrètement les délégués de quartiers et notables de la commune afin qu’ils entreprennent des médiations auprès des plaignants pour le tirer d’affaires. Affaire à suivre…

Bpurses Mairie
Annonces

(2) commentaires

Malick Diallo

Les maire africains sont tous des voleurs il sont pas serieux il sont la unuquement pour exploiter leur peuple lafricains est trop sale sur tout les politiciens senegal il sont une sale habutude tous leur politique ces de senrrichire sur le dos de la population cest domage cette population est trop naif il faud quil se reve

Mbaye

C’est dans le but de vouloir passer l’éponse sur son scandale qu’il avait rejoindre Macky Sall le camp des malfaiteurs .

Publier un commentaire