PUBLICITÉ

SAR: Serigne Ahma Mbacké monte au créneau pour Khadim Ba…

Entré avec sa société Locafrique dans le capital de la Société africaine de raffinage (Sar) en 2017, Khadim Bâ, est aujourd’hui en passe d’en prendre le contrôle.

Khadim Ba, le nouveau patron de la Sar?

Dans un article publié par JeuneAfrique, il est informé que le patron du spécialiste du crédit-bail, devrait contrôler 51 % du tour de table (moyennant 70 millions d’euros) de la très stratégique Société africaine de raffinage (SAR). Le montant a déjà été mobilisé, selon le jeune patron, qui a d’ailleurs récemment rencontré Mouhamadou Makhtar Cissé, le nouveau ministre du Pétrole et de l’Énergie pour les derniers réglages du deal.

Une autre révélation du journal Source A, établit que le richissime Abdoulaye Diao dit Baba a vu ce marché, qu’il détient depuis belle lurette, lui filer entre les doigts. Le journal souligne qu’en lançant son appel d’offres, la SAR a fait un bénéfice sur 3 cargaisons de 27 millions de dollars. Ce qui fait dire au journal que Baba Diao doit, par ces temps qui courent, maudire la société détentrice de la majorité des actions à la SAR, à savoir Locafrique qui a lancé cette quête du mieux offrant.

Les mises en garde de Serigne Ahma Mbacké

Ainsi selon Serigne Ahma Mbacké, fils de Serigne de Mourtada, une « concurrence malsaine et déloyale » ne doit pas régner entre les deux fils du pays. Selon le religieux, Khadim Ba est un jeune employant des centaines de jeunes, et n’oeuvre que pour le « développement du Sénégal ».

« Les Sénégalais ne doivent pas assister à ce genre de manœuvres. Khadim Ba est un Sénégalais qui, malgré son jeune âge, a déjà un nombre important d’employés. Contrairement à d’autres qui sont dans ce secteur depuis des années. Donc, quand une personnalité de ce genre s’engage à aider son propre pays, elle doit être soutenue », a d’emblée soutenu Serigne Ahma Mbacké, qui interpelle le président de la République du Sénégal.

« Je lance solennellement un appel au président Macky Sall. Qu’on laisse Khadim Ba faire son travail convenablement et arrêter de lui mettre des bâtons dans les roues. C’est un jeune qui emploie plus de deux cent personnes, qui ont des familles à nourrir. Donc, on doit le protéger. A mon niveau, en tant que religieux, je vais prendre toutes les dispositions nécessaires et l’aider à accomplir sa mission. Un jeune doit être soutenu et non combattu. J’invite tous les Sénégalais et petit-fils de Serigne Touba à apporter leur soutien à Khadim Ba », a-t-il insisté.

Khadim Ba Sar
Annonces

(4) commentaires

Khayagueye351 Gueye

seringe ahma mback bala yaw ya nime deug te diko wax

    Brome Xalima Gui

    wawaw mback waxale dai khadim abtalibe la te xale bobeug Senegal la thieye bo co Senegal amone 10 yomele ni mome kone Senegal diem kanam

Aby Laure

Un très bon manager man

Bacar

Le developpement des grandes puissances, est passé par les initiatives personnelles et privees! Un jeune qui emploie 200 personnes qui ont 8 à 10 personnes à nourrir, doit etre soutenu par L’Etat. La crise de l’emploi au Senegal, ne peut etre resolue que les patriotes qui veulent investir chez eux et il est de la responsabilité de l’Etat de creer un environnement economique et financier sain, attrayant, impartial, credible, stable et profitable à tous les citoyens. Le taux de chômage est trop elevé au Senegal, une politique nationale hardie et swift doit etre mise en oeuvre pour resorber le chômage! Ce qui par consequent, arrêtera ne Barça ou Barsakh. Le Senegal a besoin de Khadim et de ceux qui veulent faire comme lui! A cet effet, les seuls etats generaux qui vaillent reellement, sont ceux de l’Emploi!

Publier un commentaire