Saes en grève : La gestion de Cheikh Oumar Hanne décriée

Le Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur (SAES) entame son mot d’ordre de grève de 48 heures  à partir de ce lundi 9 mars. Non satisfaits des revendications, ils dénoncent le comportement va-t’en guerre du ministre Cheikh Oumar Hanne. 

Revendications

Il fallait s’y attendre avec l’échec des négociations entre le SAES et l’Etat du Sénégal, ce jeudi 5 mars. Les enseignants réclamaient la signature et l’application des textes de gouvernance des universités publiques, la mise en œuvre des préalables nécessaires à la prise en charge des bacheliers 2019, la finalisation des chantiers en cours dans les universités, la valorisation des conditions de la recherche.

Grève 48 heures

Dès lors, ils  entament leur mot d’ordre de grève de 48 heures à partir de ce lundi 9 mars et dénoncent le “comportement va-t’en guerre” de leur ministère de tutelle, Cheikh Omar Anne. Et invitent tous les membres à suspendre leurs activités pédagogiques et les formations payantes.

Annonces

Publier un commentaire

PUBLICITÉ
VIDÉOS